Tabac : moins d’asthme et de prématurés

Les lois anti-tabac et l’incitation permanente à arrêter de fumer, que l’on soit enceinte ou non, ont des résultats tangibles.
Image d'illustration

Oui, les politiques anti-tabac sont efficaces ! Pour preuve : cette étude néerlandaise quia observé les taux de naissances prématurées, de fausses couches et d’asthme entre 2008 et 2013. Il en ressort que les hospitalisations pour asthme infantile et les naissances prématurées imputable au tabagisme (passif comme actif) ont bel et bien diminué de 10%, et ce, dès la mise en place de la législation !

Les interdictions de fumer et le discours de prévention ont donc fonctionné et le tabagisme passif, qui joue un grand rôle dans les maladies respiratoires de l’enfant et dans les naissances prématurées, a effectivement diminué, entraînant mécaniquement une baisse des risques. Une très bonne nouvelle !

Et ce n’est pas tout : non seulement ces mesures sont bénéfiques pour la santé de l’enfant et de la mère, mais aussi pour l’économie ! En effet, dans les pays ayant mis en place une législation anti-tabac, les économies réalisées grâce à la baisse des hospitalisations liées, de près ou de loin, à la cigarette, se montent à par moins 5 milliards d’euros… Encore une bonne raison d’écraser votre dernier mégot !

Source : topsante.com

Publié le 07-04-2014 à 11:35 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Obésité infantile : repérable dès 5 ans

Obésité infantile : repérable dès 5 ans

C'est à l'âge préscolaire que l'obésité s'installe chez les enfants à risques, selon cette étude américaine.
Lire la suite

Contraception : la pilule du surlendemain désormais accessible sans ordonnance

Contraception : la pilule du surlendemain désormais accessible sans ordonnance

Les rapports sexuels non protégés présentent un double risque pour les femmes. D'un côté, elles s'exposent...
Lire la suite