Suicide d'une petite fille de 10 ans harcelée à l'école

Publié le 07-12-2017 à 11:56 | Mis à jour le 07-12-2017 à 12:05 | Auteur : Pauline JACOB
Le harcèlement scolaire tue. Ashawnty Davis avait 10 ans. Elle s'est pendue dans la maison familiale du Colorado aux États-Unis. Ses parents ont décidé de témoigner pour que ce qui est arrivé à leur petite fille ne se reproduise plus.
Suicide d’une petite fille de 10 ans harcelée à l’école
Suicide d’une petite fille de 10 ans harcelée à l’école
Publicité

Ashawnty Davis était une élève de collège, en 5e. A 10 ans la fillette a été, selon ses parents, harcelée par un groupe d'élèves. Voulant faire cesser ce harcèlement, la petite fille a décidé de s'expliquer avec une des élèves qu'elle accusait de se moquer d'elle régulièrement. Elles se sont battues. La scène a été filmée et diffusée ensuite sur le réseau social Musical.ly.

Ashawnty a été, selon le récit de ses parents, « dévastée de découvrir que la scène s'est retrouvée sur Musical.ly », ce qui l'aurait poussé à mettre fin à ses jours. 


Quelle est la responsabilité de l'école ? 

Les parents de la petite fille accusent l'école de n'avoir rien fait pour mettre fin à ce harcèlement dont était victime leur fille. La direction de l'école s'en défend en disant que des mesures ont été mises en place, notamment qu'ils avaient poussé les élèves à parler de la bagarre et que le téléphone qui avait filmé la scène avait été donné à la police. 

Pour autant la mère d' Ashawnty réfute cette explication : « Rien n'a été fait. Lorsqu'on m'a téléphoné pour me dire que ma fille avait été impliquée dans une bagarre, personne ne m'a donné l'opportunité de rencontrer les autres parents et de mettre fin à tout cela ». 

Un service psychologique a été mis en place pour les élèves de l'école et une cagnotte en ligne a été ouverte en hommage à la petite fille pour aider sa famille à payer les frais des funérailles.

Le harcèlement scolaire tue

En France, le harcèlement scolaire tue également. Il y a quelques année la petite Marion Fraisse, âgée de 13 ans, avait également mis fin à ses jours suite à une harcèlement scolaire. 

Les réseaux sociaux accentuent le calvaire des petites victimes, puisque celui ne s'arrête pas aux frontières de l'école, mais continue 24h/24h. Dans le cas de Marion Fraisse, la jeune fille recevait plusieurs centaines de messages d'insultes par jour sur Facebook. 

Marion, acculée, s'est pendue le 13 février 2013. Elle a laissé une lettre, adressée à la direction de son collège, dans laquelle elle fait la liste de tout ce qu'elle a vécu avec les noms des élèves en cause. 

La maman de Marion, Nora Fraisse, a décidé de porter plainte contre le collège et contre l'Éducation nationale qu'elle accuse d'avoir su depuis longtemps que sa fille était harcelée et de n'avoir rien fait. Elle a écrit un livre racontant son calvaire, Marion 13 ans pour toujours. Ce film a été adapté en fiction, réalisée par Bourlem Guerdjou et diffusée sur France 2 en 2016 avec Julie Gayet dans le rôle de Nora Fraisse. 

Quels sont les signes de harcèlement scolaire ? 

Qu'est-ce que le harcèlement scolaire ? Un rapport de force violent, répété et qui isole les enfants qui en sont victimes. 

Les harceleurs stigmatisent les victimes et en font leur bouc émissaire, en se basant sur certaines caractéristiques : 

  • L'apparence physique comme le poids (trop maigre, trop gros), la taille (trop petit ou trop grand), la couleur de peau, les vêtements (pas de marque, etc), des problèmes de peau (psoriasis, eczéma...)
  • Le sexe ou l'orientation sexuelle présumée : un petit garçon jugé comme trop efféminé, une petite fille « garçon manqué », etc
  • Un handicap ou des problèmes d'élocution 
  • Des centres d'intérêt différent, un enfant bon élève, premier de sa classe par exemple, etc

Les risques de harcèlement sont plus grands en fin d'école primaire et au collège. 

Si les enseignants sont normalement formés pour détecter les signes de harcèlement, les parents doivent être vigilants également. Un enfant qui se renferme, qui n'a plus envie d'aller à l'école, qui refuse de parler sont des signaux qui doivent vous alerter. 

N'hésitez pas à questionner votre enfant, à prendre rendez-vous avec la direction de l'école ou du collège et à consulter un professionnel si votre enfant refuse de vous parler directement. Parce que le harcèlement peut tuer. 


Vous aimerez aussi

Tous les secrets des jeunes parents pour continuer à regarder leurs séries en ca

Tous les secrets des jeunes parents pour continuer à regarder leurs séries en cachette

Quand on devient parents, terminés les dimanches affalés au fond de son canapé, un plaid sur les genoux, à...
Lire la suite

Qu’est-ce qu’on regarde à Noël avec ses enfants : notre top 10 des meilleurs fil

Qu'est-ce qu'on regarde à Noël avec ses enfants : notre top 10 des meilleurs films

Il fait froid. Les vacances de Noël approchent à grands pas. Les enfants sont tout excités plus la date de...
Lire la suite

Une employée municipale envoie des lettres d’amour à un garçon de 9 ans

Une employée municipale envoie des lettres d'amour à un garçon de 9 ans

La jeune femme de 29 ans était employée municipale. Elle s'occupait des enfants d'une école primaire...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus