Stress et infertilité, l'équation infernale...

Notre niveau de stress au quotidien agit sur notre fertilité, selon une étude américain publiée dans la revue Human Reproduction.
Stress et infertilité, l’équation infernale…
Stress et infertilité, l’équation infernale…

Le stress favorise l'infertilité, et l'infertilité alimente le stress !

Un cercle vicieux terrible dont la réalité vient d'être confirmée par une équipe scientifique de l'université de l'Ohio (États-unis). Véritable mal du siècle, le stress est déjà connu pour favoriser dépression et problèmes cardiovasculaires. Mais il pourrait aussi être à l'origine de cas d'infertilités inexpliquées.

Les chercheurs ont examiné les cas de plus de 500 femmes âgées de 18 à 40 ans. Aucune n'avait de problèmes médicaux avérés au niveau de leur fertilité, et toutes cherchaient à concevoir un enfant. Les scientifiques les ont suivies jusqu'à ce qu'elles parviennent à être enceintes, tout en prélevant régulièrement des échantillons de salive auprès des 2/3 d'entre elles.

Il s'avère que les femmes ayant les taux les plus élevé de cortisol et d'alpha-amylase, deux marqueurs biologiques du stress, ont été les plus longues à concevoir un enfant. Elles ont également été beaucoup plus enclines à développer des problèmes de fertilité ! Celles dont les taux étaient les plus faibles n'ont en revanche eu aucune difficulté à obtenir une grossesse.

Bref : travailler sur votre stress pour mieux le réduire, c'est important avant de vous lancer dans l'aventure bébé ! Yoga, sport, aide professionnelle : tous les moyens sont bons, sans compter que certaines de ces disciplines physiques peuvent sans problème être poursuivies pendant la grossesse...

Source : santelog.com

Publié le 26-03-2014 à 09:48 | Mis à jour le 23-05-2018 à 12:44 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Maternité précoce : une campagne choc

Maternité précoce : une campagne choc

L'ONG Plan international, qui vient en aide aux femmes des pays en développement et notamment aux...
Lire la suite

IVG : un quart des femmes concernées sont sous contraceptif

IVG : un quart des femmes concernées sont sous contraceptif

Non, les grossesses non désirées ne concernent pas que des femmes insouciantes ou n'utilisant pas ou mal...
Lire la suite

Fertilité et TV ne font pas bon ménage…

Mauvaise nouvelle pour les accros au petit écran : passer de nombreuses heures devant la TV...
Lire la suite