Soulager le stress de l'enfant par les médecines douces

Certains enfants ont des difficultés à gérer la pression scolaire, leurs multiples activités, un évènement difficile, des soucis familiaux ou encore la naissance d'un petit frère ou d'une petite sœur. Pour l'aider, se tourner vers les médecines douces est-il une bonne solution ?
Soulager le stress de l'enfant par les médecines douces
Soulager le stress de l'enfant par les médecines douces

"Médecines douces", de quoi parle-t-on ?

Attention : des personnes peu scrupuleuses s'autoproclament spécialistes dans le secteur des médecines douces. Il est important de faire attention et de consulter un professionnel reconnu proposant la pratique d'une des disciplines reconnues en France : l'homéopathie, l'ostéopathie, l'acupuncture ou la phytothérapie. Ces spécialités offrent toutes des solutions douces contre le stress.

Les médecines douces pour soigner le stress chez l'enfant

Sur le plan physique, le stress de l'enfant peut se manifester par des maux de ventre, de tête ou des variations de poids. Au niveau psychologique, il peut se renfermer, sembler tendu, faire des cauchemars, être fatigué ou triste... A chaque symptôme sa spécialité !

  • L'acupuncture est indiquée si votre enfant a des douleurs physiques localisées ou généralisées, et s'il se sent tendu.
  • L'ostéopathie, qui se caractérise par des manipulations douces, permet quant à elle de relaxer les corps tendus et les esprits angoissés. A tenter en cas de problèmes d'endormissement !
  • L'homéopathie soigne grâce à la prescription de principes actifs faiblement dosés sous forme de granules. Utilisée contre de nombreux maux, cette médecine peut également aider à calmer l'anxiété de votre enfant et l'aider à mieux dormir.
  • Enfin, la phytothérapie, basée sur les plantes, peut agir, elle aussi, sur des douleurs corporelles spécifiques et soulager des signes de tension.

Ces disciplines peuvent aider les enfants, mais chacune d'elle adapte sa pratique et les produits utilisés en fonction du patient. Il est donc nécessaire de prendre des précautions et ne pas faire d'automédication !

A faire à la maison

Par vos propres moyens, vous pouvez également aider votre enfant à gérer son stress.

  • Tout d'abord, essayez de trouver avec lui la source de ses difficultés afin de le rassurer et, pourquoi pas, l'aider à mieux y faire face. Rien ne résiste à une bonne discussion ! Questionnez-le sur ses soucis, mais n'insistez pas si votre enfant se ferme. Dites-lui simplement que vous pouvez tout entendre, et, surtout, que vous pouvez l'aider s'il le souhaite !
  • Enfant stressé, tendu, à fleur de peau ? Des câlins au creux de vos bras, une musique douce qu'il apprécie ou un massage sont des solutions qui peuvent détendre de façon immédiate votre enfant. En amont ou en complément de la médecine douce, cela l'aidera à se sentir mieux. Si vous détectez que votre petit est facilement sujet aux angoisses, n'hésitez pas à ritualiser : le massage peut devenir traditionnel au sortir du bain, par exemple !   
Publié le 22-03-2013 à 16:02 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Suivre sa grossesse soi-même ?

Grâce à un kit et à un accès sécurisé à un portail internet dédié, certaines femmes pourraient bien vivre...
Lire la suite

Bisphénol A : c’est fini pour les bébés !

Dès 2013, tous les contenants alimentaires destinés aux tout petits seront dépourvu de bisphénol A.
Lire la suite

Le diabète gestationnel ou diabète de grossesse

Diabète gestationnel : les risques, causes et traitements

Le diabète gestationnel ou diabète de grossesse, due à une intolérance au glucose crée des complications...
Lire la suite