Sortie de la maternité : de nouvelles recommandations

Désormais, les sorties précoces de la maternité, dans les 48 heures suivant un accouchement par voie basse, sont encadrées ; qu'en est-il pour les séjours classiques ?
Sortie de la maternité : de nouvelles recommandations
Sortie de la maternité : de nouvelles recommandations

Le PRADO

On a beaucoup parlé du PRADO (Programme d'accompagnement du retour à domicile) lors de son expérimentation dans de nombreuses maternités de France. Le but : raccourcir la durée du séjour en maternité après un accouchement qui s'est bien déroulé.

C'est ainsi que de nombreuses mamans peuvent aujourd'hui rentrer chez elles dans les 48 heures suivant la naissance, et bénéficier ensuite d'un suivi à domicile.

Mais que se passe-t-il pour celles qui ne peuvent ou ne souhaitent pas bénéficier de ce programme ?

Si, au global, les jeunes mamans françaises s'estiment satisfaites de leur prise en charge à la maternité (du suivi de grossesse au déroulement de l'accouchement), elles sont beaucoup plus critiques quant au suivi après leur retour à la maison... Ou plutôt, leur absence de suivi !

Les recommandations de la HAS

La Haute Autorité de Santé vient d'émettre des recommandations concernant la durée de séjour standard en maternité après une naissance simple et sans complications, et en l'absence de sortie précoce.

Le délais avant la sortie doit être de 72 à 96 heures après une naissance par voie basse, et de 96 à 120 heures après une césarienne.

Quel que soit le mode d'accouchement, une sortie anticipée pourra être proposée aux mamans dans les 72 heures pour une voie basse et dans les 96 heures pour une césarienne.

Mais surtout, la HAS recommande un suivi systématique après le retour à domicile suite à un séjour en maternité standard : une visite dans les 48 heures suivant la sortie et une seconde dans les jours qui suivent, suivant l'avis du médecin et l'état de la mère.

Rappelons que pour les mamans bénéficiant du PRADO et rentrant chez elles dans les 48 heures, 2 visites à domicile sont obligatoires et une troisième est conseillée.

Enfin, la HAS recommande aux autorités médicales de tout mettre en œuvre pour informer les parents sur l'après-naissance : modalités de sortie et de suivi médical, choix du professionnel de santé pour effectuer ce suivi (cela peut tout à fait être votre médecin ou votre sage-femme libérale, s'ils se déplacent à domicile !).

Bref, se rappeler que le suivi d'une grossesse ne s'arrête pas au moment de l'accouchement...

Source : sante-medecine.commentcamarche.net

Publié le 14-03-2014 à 10:04 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Naissance : quand la saison influence le caractère…

Naissance : quand la saison influence le caractère...

Cela semble farfelu à première vue, et pourtant : selon la saison à laquelle nous sommes né, notre...
Lire la suite

Accoucher sans douleur : les techniques

Accoucher sans douleur : les techniques

Réduire les douleurs de l'accouchement, une quête qui a débuté il y a fort longtemps ! Historique et...
Lire la suite

La naissance de Candy et mes complications post-accouchement

La naissance de Candy et mes complications post-accouchement

La naissance de Candy restera pour Nathalie son plus beau souvenir et son pire cauchemar. En effet, alors...
Lire la suite