Situation particulières : bébé hospitalisé, les aménagements au travail

Prévue ou non, l'hospitalisation de votre enfant est un moment extrêmement stressant. Vous devez être à ses côtés pour l'accompagner tout au long de son parcours, et parfois dormir sur place.
Situation particulières : bébé hospitalisé, les aménagements au travail
Situation particulières : bébé hospitalisé, les aménagements au travail

Le congé pour enfant malade

Dans le cas d'une brève intervention de quelques jours, vous vous absentez de votre travail le temps nécessaire. Selon la gravité de son état de santé, vous bénéficiez en tant que salarié d'un minimum de trois jours d'absence par an, voire au-delà selon votre convention collective.

Ce minimum peut être porté à 5 jours non rémunérés si votre enfant est âgé de moins d'un an, ou si votre famille compte trois enfants et plus. Pour le justifier, vous adresserez le certificat médical attestant de l'état de votre enfant et de son hospitalisation à votre employeur.

Le nombre de jours d'absence est un avantage attribué à chaque salarié. Ainsi, si vous êtes en couple, chacun peut bénéficier de ce même nombre de jours. En revanche, ce quota n'évolue pas en fonction du nombre d'enfants.

Le congé de présence parentale

Si les traitements de suite ou l'hospitalisation se prolongent, vous avez plusieurs possibilités : piocher dans vos congés habituels (en cumulant les RTT par exemple), ou opter pour le congé sans solde que votre employeur n'est pas obligé d'accepter. Enfin, pour une maladie ou un handicap plus grave assorti d'un accompagnement de longue durée, vous pouvez demander un congé de présence parentale.

L'équipe médicale atteste qu'il requiert une présence soutenue auprès de votre enfant et des soins contraignants. Le congé de présence parentale vous permet de bénéficier d'un "compte de crédit-jours" de 310 jours ouvrés, soit 14 mois, sur une période de trois ans. Il répond à votre besoin de présence tout en protégeant votre contrat de travail. Ce congé est ouvert à tous les salariés sans condition d'ancienneté ni de statut.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Réduction du congé parental : une mesure contestée

Annoncée depuis plusieurs mois, cette réforme du congé parental pourrait entrer en vigueur prochainement.
Lire la suite

En voiture : la ceinture, le siège, la sécurité

En voiture : la ceinture, le siège, la sécurité

On ne le répétera jamais assez : même pour de courts trajets, il est impératif d'attacher son enfant...
Lire la suite

S’impliquer : monter sa propre crèche associative

S'impliquer : monter sa propre crèche associative

Problème d'infrastructures en zone rurale ou de places limitées dans les villes, le nombre de places...
Lire la suite