Sevrage, diversification, obésité : quel lien ?

Bien plus que le régime alimentaire de a maman pendant la grossesse, c’est celle du bébé dès les premiers mois qui serait en cause dans l’apparition d’une obésité.
Image d'illustration



L’institut américain John Hopkins est formel : c’est dès les premiers repas que le poids futur de bébé se joue ! On a en effet longtemps incriminé les habitudes alimentaires de la maman durant la grossesse : trop riche, pas assez équilibré, elles auraient des conséquences sur bébé. Si manger trop gras reste déconseillé pendant la grossesse, il semble en revanche que ce soit l’étape du sevrage et les débuts de la diversification qui soient déterminant pour le poids futur de l’enfant.

En effet, selon les chercheurs américains, un régime alimentaire riche en graisses en début de diversification pourrait avoir des conséquences néfastes pour bébé, comme l’apparition d’une obésité, de diabète, et, à terme, de maladies cardiovasculaires. Il ne faut donc pas hésiter à introduire très vite fruits et légumes à l’alimentation du tout-petit, et ne réserver sucres et graisses qu’à certaines occasions.

Publié le 21-11-2012 à 14:26 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Nouvelle-Zélande : le lait pour nourrissons menacé d’empoisonnement par les "écoterroristes" ?

En Nouvelle-Zélande, la police est sur le qui-vive. Une enquête vient d’être ouverte le 10 mars dernier...
Lire la suite

Allaitement : des astuces pas toujours efficaces !

Bière sans alcool, plantes, huiles essentielles : ces remèdes de grand-mères populaires auprès des...
Lire la suite