Santé : opérer les enfants…Sous hypnose !

Un hôpital parisien opte pour l’hypnose comme alternative à l’anesthésie générale dans le cadre de certaines interventions. Une pratique déjà connue, sauf qu’elle s’adresse ici… A des enfants !
Image d'illustration

L’hôpital Trousseau, dans le 12e arrondissement parisien, frappe très fort avec une politique innovante pour limiter les anesthésies générales en chirurgie pédiatrique ! Ces dernières sont en effet lourdes, parfois mal tolérées, avec également un risque non négligeable, particulièrement chez les petits patients.

Anesthésistes et personnels médicaux ont donc reçu une formation approfondie à l’hypnose ! Les interventions chirurgicales sous hypnose sont déjà connues et pratiquées sur des adultes dans certains cas bien particuliers ; une pratique toujours impressionnante… Ici, il ne s’agit évidement pas de se passer totalement d’anesthésie, mais d’utiliser les techniques de relaxation pour alléger les injections de produits.

Ainsi, la méthode est d’ores et déjà utilisée pour les opérations de chirurgie viscérale chez les enfants. Le praticien plonge l’enfant dans un état de conscience modifiée qui a pour conséquence de calmer ses angoisses et son éventuelle agitation en le transportant "ailleurs". Pendant ce temps, l’intervention est réalisée sous anesthésie locale.

Comme l’explique la chef du service de chirurgie pédiatrique de l’hôpital, il est parfois difficile de maintenir les enfants calmes et surtout immobiles dans le cadre d’opérations sous anesthésie locale ; l’hypnose, en apaisant les petits, permet de garantir cette sécurité. L’établissement n’en est pas à son coup d’essai puisque l’hypnose était déjà utilisée dans le cadre de suites opératoires…

Mais ce n’est pas tout ! une autre technique est expérimentée pour garantir l’immobilité des petits patients : un casque projetant un film en 3D ! Une innovation qui rencontre un grand succès chez les enfants… Ces méthodes d’anesthésie "light" ne sont pour l’heure proposées qu’à un nombre limité de patients ; mais elles devraient se diffuser plus largement suite à une formation plus complète des personnels médicaux.

Source : metronews.fr

Publié le 15-10-2014 à 10:28 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La pharmacie de base 6-18 mois : accessoires

La pharmacie de base 6-18 mois : accessoires

Avoir les médicaments nécessaires dans sa pharmacie ne suffit pas. Il faut aussi pouvoir compter sur les...
Lire la suite

Les métiers de la périnatalité

Les métiers de la périnatalité

Vous êtes enceinte! Cette excellente nouvelle ne doit pourtant pas occulter une autre réalité : vous...
Lire la suite

L'appendicite

L'appendicite

Un mal difficile à diagnostiquer chez les plus petits.
Lire la suite