Santé : à vos marques, prêts, bougez !

Les 5-17 ans ne bougent pas suffisamment, alertent les cardiologues français. A la clé : sédentarité, problèmes de poids et une santé cardiovasculaire nettement moins bonne...
Santé : à vos marques, prêts, bougez !
Santé : à vos marques, prêts, bougez !

Vos enfants bougent-ils assez ? Les médecins de la Fédération Française de Cardiologie (FFC) estiment qu'entre 5 et 17 ans, un enfant devrait avoir 60 minutes d'activités physiques par jour. Entre les sports, les trajets domicile-école et les récréations, ce quota devrait être vite rempli... Sauf qu'il ne l'est que pour 1 enfant sur 2 !

Et ce n'est pas tout : la FFC veut alerter l'opinion publique à l'aide de chiffres-chocs. Ainsi, en 1971, une enfant courait le 800 mètres en 3 minutes, contre 4 aujourd'hui ; moins de 30% des collégiens de 2017 vont à l'école à pied, et, à 15 ans, seuls 14% des garçons et 6% des filles ont une activité physique au moment des pauses et des récréations. Un manque de dynamisme qui empire donc avec l'âge !

Bien entendu, la FFC met en cause les écrans trop présents dans la vie des ados ; mais elle souhaite aussi ouvrir les yeux des parents en leur faisant réaliser "qu'un enfant prend plus de risques à rester assis qu'à bouger". C'est le sens du spot publicitaire qui sera diffusé sur les chaînes du service public, Canal+ et des chaines de la TNT à partir du 18 mars prochain. La santé cardiovasculaire de votre enfant se prépare maintenant !


Publié le 17-03-2017 à 00:00 | Mis à jour le 30-04-2019 à 13:32 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Des futures mamans polluées...

Des futures mamans polluées...

SELON LES PREMIERS RÉSULTATS DE LA VASTE ÉTUDE ELFE, DE TRÈS NOMBREUX POLLUANTS SONT PRÉSENTS DANS...
Lire la suite

Le Sénat autorise les recherches sur l’embryon

Le Sénat a adopté la semaine dernière un texte autorisant la recherche scientifique sur l’embryon humain et...
Lire la suite