RGO et allergies : le reflux gastro-oesophagien

Un nouveau-né qui vomit n'est pas toujours victime d'un reflux gastro-œsophagien. Entre un et six mois, un tiers des enfants est concerné par ce problème, le plus souvent sans danger et sans influence sur leur développement. Des examens complémentaires sont prévus en cas de diagnostic plus sévère.
RGO et allergies : le reflux gastro-oesophagien
RGO et allergies : le reflux gastro-oesophagien

Un reflux gastro-œsophagien (RGO), c'est d'abord une question de timing. Défini comme le passage du contenu gastrique dans l'œsophage, le RGO se produit pendant la digestion, deux heures après la tétée.

L'odeur ne trompe pas non plus : à ce moment là, le vomissement sent très fort, contrairement à un vomi survenu après le rot.

Grâce à différentes solutions pratiques ou médicamenteuses, le RGO se soigne plutôt bien.

Ces traitements seront maintenus jusqu'à l'âge de la marche (entre 12 et 18mois). Votre pédiatre ne procédera à des examens particuliers que si le diagnostic l'impose, en cas de très vives douleurs et de reflux volumineux.

Les solutions proposées

Le positionnement

Le RGO pouvant aussi survenir en changeant le bébé de position : pendant la digestion, le décubitus dorsal (allongé sur le dos), surélevé à 30-40° dans un harnais, réduit la fréquence du reflux et améliore la vidange gastrique. On évite aussi au passage les problèmes de scoliose ou de torticolis.

L'alimentation

En fractionnant les repas, vous diminuez les volumes pour éviter la dilatation de l'estomac.

Un résultat similaire peut être obtenu en utilisant des laits pré-épaissis qui éviteront la constitution de grumeaux dans le biberon.

Dans tous les cas, le chocolat sera supprimé, à cause de son acidité quand il remonte de l'estomac.

Les médicaments

Différents médicaments sont disponibles pour améliorer la mécanique anti-reflux et accélérer la vidange. Des pansements gastriques permettent aussi de tapisser le bas de l'œsophage.

Les examens complémentaires en cas de diagnostic sévère

Ces examens n'interviennent que si le médecin décèle un problème pathologique :

  • La pH-métrie (on mesure le pH dans l'œsophage) ne requiert pas d'hospitalisation ;
  • La fibroscopie (une micro caméra est placée dans l'œsophage) nécessite une anesthésie partielle.
Publié le 05-10-2014 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante#rgo#bebe

Vous aimerez aussi

L'ostéopathe : quand, pour qui ?

L'ostéopathe : quand, pour qui ?

Choisissez une médecine alternative ! L'ostéopathie est une médecine dite « manuelle » qui repose sur...
Lire la suite

Tabagisme et grossesse, des dégâts au long court…

Des ravages sur plusieurs génération : ce sont els effets de la cigarette pendant la grossesse, révèle...
Lire la suite

La méningite foudroyante tue un enfant de 5 ans

Un enfant de 5 ans succombe à une méningite foudroyante

Baptiste avait 5 ans. Mardi 12 juin il est mort des suites d'une méningite foudroyante. Il était scolarisé...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus