Reconnaître et traiter l’impétigo

On ne découvre souvent cette maladie de la peau que lorsqu’elle touche nos enfants ! Et pourtant : le méconnu impétigo est l’infection dermatologique la plus répandue chez les enfants. Très contagieuse mais rarement grave, l’impétigo s’épanouit en collectivité… Sachez le reconnaître et le traiter !
Reconnaître et traiter l’impétigo
Reconnaître et traiter l’impétigo

L’impétigo, c’est quoi ?

Il s’agit d’une infection bactérienne de la peau, causée par un streptocoque ou, plus fréquemment, par un staphylocoque doré. Particularité de l’impétigo : il n’est pas nécessaire d’être en contact avec une autre personne atteinte pour déclarer la maladie ! En effet, il s’agit souvent d’auto-contamination, les bactéries responsables se retrouvant dans le nez, la bouche ou la région du siège ; il s’agit par conséquent des zones où les lésions se déclarent fréquemment. Le staphylocoque peut aussi s’introduire dans l’organisme via une petite plaie (égratignure, piqûre d’insecte…).

L’impétigo survient fréquemment sous forme de petites épidémies dans les lieux de regroupement d’enfants : crèches, écoles, mais aussi maternités ! Bien que bénigne, la maladie reste très contagieuse.

L’impétigo : les symptômes

L’impétigo peut revêtir deux formes : croûteux ou bulleux.

  • L’impétigo croûteux (70% des cas environ) : de petites vésicules emplies de liquide clair apparaissent sur les zones touchées ; en quelques heures, elles se percent spontanément. Une croûte se forme alors sur la lésion légèrement creuse. Croûtes et lésions sont très rarement douloureuses, mais elles peuvent provoquer des démangeaisons qu’il faut éviter pour ne pas risquer surinfection et propagation.
  • L’impétigo bulleux (30% des cas environ) : plus fréquent chez les tout-petits (dès la naissance), il se présente sous la forme de bulles plus grosses (jusqu’à 2 cm de diamètre), qui finissent elles aussi par percer au bout de quelques jours. En résultent des lésions plus étendues, avec des risques d’infections plus importants. Là encore, les symptômes sont peu, voire pas douloureux, malgré leur côté impressionnant !

Le traitement de l’impétigo

Antiseptiques et antibiotiques à la rescousse ! L’important est d’éviter la surinfection et la contagion. Si votre enfant placé en collectivité est atteint, la première chose à faire est de le garder chez vous jusqu’à guérison complète et fin de l’épidémie.

Un produit nettoyant antiseptique vous sera prescrit afin que la toilette permette d’éliminer un maximum de croûtes. Parallèlement, un traitement antibiotique s’avère nécessaire pour venir au bout de l’infection bactérienne. Si votre enfant n’a que quelques lésions très localisées, l’application locale d’une pommade antibiotique peut faire l’affaire. Mais si les lésions de l’impétigo sont plus étendues, une antibiothérapie par voie orale sera plus efficace !

Dans l’immense majorité des cas, l’impétigo va régresser et guérir très rapidement. Pour aider et accélérer la guérison de votre enfant, veillez à lui couper les ongles courts et à éviter qu’il ne se gratte ou touche ses lésions, pour éviter l’extension ; pensez aussi à traiter les textiles (vêtements, linge de lit et de toilette) avec un désinfectant, et faites attention à l’hygiène de vos mains après avoir traité votre enfant

Publié le 21-03-2017 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Enfant prématuré : les conséquences

Enfant prématuré : les conséquences

Sa naissance prématurée va-t-elle affecter le développement de votre enfant ? Un enfant né avant...
Lire la suite

Chez le médecin : pédiatre ou généraliste?

Chez le médecin : pédiatre ou généraliste?

Médecin généraliste ou pédiatre, vous avez le choix pour faire suivre votre enfant. Quels sont les...
Lire la suite

Le syndrome pied-main-bouche

Le syndrome pied-main-bouche

Fièvre, maux de gorge, aphtes, éruption cutanée : les symptômes de la maladie pied-main-bouche ne sont...
Lire la suite