Rarissime : des triplées identiques !

Karen Gilbert avait une chance sur 200 millions de vivre une telle grossesse !
Image d'illustration



Apprendre que l’on attend des triplés, c’est déjà, en soi, une grande aventure ; mais le cas de Karen Gilbert est encore plus exceptionnel : ses triplés, trois petites filles, ont partagé le même placenta. Un cas rarissime de grossesse triple monochoriale !

Rarissime, mais aussi risqué : dans ce genre de grossesse, le principal risque est le syndrome transfuseur-transfusé, lorsque le placenta ne remplit pas équitablement son rôle entre chacun des bébés… Les médecins ont donc proposé à Karen, qui a obtenu naturellement cette grossesse (toujours plus rare !), de procéder à une réduction embryonnaire pour prévenir tout risque. Ne garder qu’un ou deux fœtus, pour éviter de perdre éventuellement les trois…

La future maman et son mari Ian ont refusé. La grossesse s’est donc poursuivie sous une surveillance médicale constante, l’équipe médicale craignant que les triplées n’aient pas suffisamment de place pour se développer correctement ! L’attente de la naissance, rythmée par des échographies hebdomadaires, s’est toutefois terminée plus tôt que prévu : le 2 août, le travail se déclenche et Karen accouche par césarienne au Royal Gwent Hospital de Newport, à 7 mois de grossesse.

Ffion, Maddison et Paige ont passé leurs 6 premières semaines de vie en néonatalogie. A la naissance, elles pesaient respectivement 1,6 kg, 1,5 kg et 1,4 kg. Elles ont pu rentrer récemment chez elles, en bonne santé, alors que les médecins pensaient qu’ils leur faudrait au moins trois mois d’hospitalisation !

Publié le 01-10-2013 à 09:58 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse : miracle en Sibérie !

Grossesse : miracle en Sibérie !

Cette jeune femme russe se méfiait tellement des médecins qu’elle n’a souhaité en voir aucun durant sa...
Lire la suite

Manger pendant l'accouchement limite la douleur

Manger pendant l'accouchement limite la douleur

Des chercheurs canadiens affirment que manger pendant l'accouchement diminue les douleurs et accélère le...
Lire la suite