Quels types ou positions d'accouchement choisir ?

Etre à l'aise pendant l'accouchement aide la femme à mieux contrôler ses douleurs. Choisir son type d'accouchement est donc important. L'accouchement classique médicalisé est le plus courant, mais beaucoup de femmes choisissent aujourd'hui de suivre une voie plus naturelle et d'adopter une position d'accouchement moins conventionnelle et plus instinctive.
Quels types ou positions d’accouchement choisir ?
Quels types ou positions d’accouchement choisir ?

Accoucher dans l'eau

L'accouchement dans l'eau permet à la femme de soulager les douleurs. Le fait de flotter détend les muscles, évacue le stress, assouplit le périnée et facilite le travail. Cette méthode présente l'avantage d'être moins agressive pour le bébé qui quitte un environnement aquatique pour être accueilli dans un autre, assez similaire. En pratique, l'eau utilisée aura la même température que celle du corps. Certains praticiens préconisent pourtant une eau plus chaude pour une meilleure relaxation des muscles.

Accoucher à l'africaine

L'accouchement dit « à l'africaine » intéresse de nombreuses femmes. En réalité, il s'agit d'une façon naturelle d'accoucher. Certaines femmes africaines adoptent une position assise ou à quatre pattes tandis que d'autres sont accroupies, les mains accrochées à un support pour mieux prendre appui. Cette position d'accouchement sort du classique décubitus dorsal. L'expulsion de l'enfant est ici facilitée par la contre-pression exercée par les muscles des membres inférieurs. Il faut cependant prendre conscience de la force que demande ce type d'accouchement. Il nécessite une bonne préparation physique destinée à assouplir le périnée et les articulations des genoux.

Accoucher sur le côté ou debout

Assez fréquent, l'accouchement sur le côté avec les genoux pliés permet de pousser plus facilement et de favoriser la souplesse du bassin. Il est souvent conseillé de coucher sur la gauche pour favoriser l'oxygénation grâce à la libération de la veine cave.

Certaines femmes se sentent plus à l'aise debout. Elles peuvent ainsi marcher et bouger pour décontracter leurs muscles et favoriser la production d'endorphines, qui apaisent la douleur. Ce type d'accouchement aide également le col à se dilater et réduit le temps d'accouchement. Attention, si la poche des eaux se rompt dès le commencement du travail, il n'est pas conseillé de rester debout, une position allongée peut être nécessaire. Suivez l'avis de votre sage-femme.

Choisir son type d'accouchement est possible pour les femmes en bonne santé et qui ne présentent aucun risque particulier. Au-delà du choix personnel, un avis médical s'impose pour préserver la santé de la maman et de son bébé.

Publié le 22-05-2015 à 13:50 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enpratique

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Enceinte, quelles sont vos démarches ?

Enceinte, quelles sont vos démarches ?

A l'annonce de votre grossesse, c'est la joie ! Mais pensez d'ores et déjà qu'il va falloir vous...
Lire la suite

Précarité et grossesse : une situation d’urgence !

Ce 17 octobre, c’est la Journée internationale du refus de la misère, initiée par Mouvement ATD Quart...
Lire la suite

Congé de maternité : une rupture conventionnelle est-elle possible ?

Congé de maternité : une rupture conventionnelle est-elle possible ?

La femme enceinte qui part en congé de maternité n'avait jusqu'à présent pas le droit de recourir à la...
Lire la suite