Prévention : gare à l'obésité infantile!

Votre petit est pesé et mesuré à chaque visite chez le médecin. Vous pouvez en faire autant à la maison pour suivre sa courbe de corpulence. Mais attention : il ne faut pas attendre qu'il paraisse trop enveloppé pour le mettre sur la balance !
Prévention : gare à l'obésité infantile!
Prévention : gare à l'obésité infantile!

Calculer son IMC

Durant les premiers mois de vie du bébé, sa corpulence augmente crescendo. Votre enfant est potelé et c'est normal : il ne marche pas encore.

Sa courbe de corpulence ou IMC (indice de masse corporelle) se calcule de la façon suivante :

Corpulence = Poids (kg)/Taille(m)²

Suivre l'évolution de la courbe

Regardez dans son carnet de santé, vous y trouverez des courbes de référence permettant pour chaque sexe de suivre l'évolution selon la croissance. Le suivi de la courbe est essentiel dans la prévention de l'obésité. Bien sûr, il est parfaitement inutile de peser votre bébé tous les jours. Une fois par semaine devrait suffire.

Ne pas rater le coche du premier anniversaire

Le moment crucial à observer se situe lors de son premier anniversaire. Jusque-là, sa courbe est restée ascendante et c'est plutôt bon signe. A partir de maintenant, elle doit ralentir puis retomber (jusqu'à l'âge de 6 ans). Si ce n'est pas le cas, il y a manifestement un problème à régler au niveau de son alimentation.

Certains parents croient à tort qu'il est nécessaire d'augmenter la ration alimentaire de leur progéniture qui commence à marcher. Faux ! Votre bébé a besoin de se dépenser. Quand la courbe d'IMC d'un enfant âgé entre 12 et 18 mois atteint des valeurs trop élevées, une prise en charge s'impose. En tant que parents, vous avez besoin d'être informés sur la marche à suivre pour infléchir la courbe.

L'importance d'une bonne diversification

Une consommation trop élevée de lipides, de glucides et de protéines favorise immédiatement la prise de poids. C'est le cas par exemple quand votre bébé commence à manger la même chose que vous, ce qui constitue une erreur dans son alimentation. Ses apports nutritionnels évoluent, ils ne sont pas les mêmes à 6, 12 et 18 mois.

Publié le 13-02-2014 à 08:58 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante#bebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse : bébé baille-t-il in utero ?

Grossesse : bébé baille-t-il in utero ?

Drôle de découverte pour une équipe de chercheurs de la Durham University (États-Unis) : les fœtus...
Lire la suite

Paludisme et grossesse : un ennemi mortel...

C’est une maladie dont on parle peu car relativement peu présente en France. Pourtant le paludisme continue...
Lire la suite