Prestations familiales : le point sur les réformes

Un plan d’économies ambitieux pour la Sécurité sociale : 700 millions d’euros ! Mais ce sont essentiellement les prestations familiales qui vont souffrir de cette cure d’amaigrissement…
Image d'illustration

Nous vous en parlions hier : la réforme du congé parental, si elle fait beaucoup parler, n’est pourtant pas la seule nouveauté introduite par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Hier, d’autres mesures ont été validées, qui prévoient une forte baisse des prestations familiales

Aides à la garde d’enfant

Le Complément de mode de garde est réduit de 20% pour les ménages les plus aisés qui ont recours à une nounou à domicile ou à une assistante maternelle agréée. Pour information, cette aide a un montant de 87,19 € à 460, 93 € actuellement, selon les ressources de la famille. 3 plafonds conditionnent actuellement le versement de cette aide et son montant ; le gouvernement compte en créer un 4e, spécialement pour les foyers à plus hauts revenus.

Prime de naissance

Actuellement d’un montant de 923 €, cette prime est versée à une large majorité de parents (85%, les 15% restant dépassant le seuil de revenus maximal prévu), à chaque nouvelle naissance. Elle sera désormais largement revue à la baisse à compter du 2e enfant, passant à 308 € ! Un coup de rabot radical qui permettrait de réaliser 250 millions d’euros d’économies, et que le gouvernement justifie par le fait que les parents ont déjà réalisé la plupart des achats spécifiques à l’arrivée de bébé à la naissance du premier.

Allocations familiales

Si les montants des allocations familiales ne sont finalement pas gelés comme il en avait été question, l’augmentation annuelle sera minime en 2015 : +0,3%, soit 88 centimes de plus par enfant dans une famille en comptant 3 ! Par ailleurs, la majoration perçue par les familles quand l’un des enfants atteint ses 14 ans (64,67 €) ne sera dorénavant versée qu’aux 16 ans de celui-ci.

Bref, un plan d’économies assez drastique qui devrait certes renflouer les caisses de la Sécurité sociale, mais qui risque de mobiliser contre lui une bonne partie des parents… Et vous ?

Sources : leparisien.fr et lemonde.fr

Publié le 30-09-2014 à 14:55 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #organisation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Votre budget puériculture 6-18 mois

Votre budget puériculture 6-18 mois

Bébé grandit et commence à  vouloir découvrir le monde ! La poussette et le siège auto seront de...
Lire la suite

Enfant : une facture salée !

L’information, relayée par le journal Québécois L’étoile du lac et en provenance de la banque TD Canada...
Lire la suite