Première greffe d'utérus en France

C'est à l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts de Seine), qu'a été pratiquée la première greffe d'utérus en France fin mars. Une technique déjà expérimentée avec succès dans d'autres pays depuis plusieurs années...
Première greffe d'utérus en France
Première greffe d'utérus en France

Un espoir pour les femmes privées d'utérus : la première greffe a été réalisée par les équipes du service de gynécologie-obstétrique et de médecine de la reproduction de l'hôpital Foch de Suresnes. La patiente a reçu un organe prélevé sur sa propre mère. Atteinte du syndrome de Rokitansky, dont l'un des symptômes est l'absence d'utérus, elle se porte bien.

La transplantation se destine aux femmes souffrant d'une absence d'utérus (une femme sur 4 500 serait atteinte du syndrome de Rokitansky) ou qui ont subi une ablation. Elle leur permet, entre autres, d'envisager une grossesse. Les expériences précédentes ont démontré en outre que la greffe d'utérus est l'une des greffes d'organe les plus simples à supporter, avec notamment un traitement antirejet moins lourd et compatible avec la grossesse. Particularité de l'opération : la greffe est transitoire, le temps de mener à bien une grossesse. L'organe sera ensuite retiré, pour éviter un traitement médicamenteux à vie.

De nombreux essais cliniques à venir

Les interventions de prélèvement et de réimplantation auront duré 14 heures, avec l'intervention d'un robot chirurgical qui a contribué à un retrait très précis de l'utérus de la donneuse, afin de sauvegarder les vaisseaux sanguins les plus fins et d'optimiser la "prise" de la greffe.

Pour l'heure 15 naissances ont eu lieu dans le monde grâce à une greffe d'utérus, dont 9 en Suède, pays pionnier. C'est d'ailleurs en collaboration avec une équipe suédoise que l'hôpital Foch a pu mener à bien l'opération. L'Agence de la biomédecine et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ont d'ores et déjà donné leur accord pour que l'hôpital réalise 9 autres greffes sur le même modèle (donneuses apparentées). Le CHU de Limoges, quant à lui, a reçu un accord pour procéder à 8 interventions.

Réagissez sur notre forum Infertilité

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Le don de sperme, comment ça se passe ?

Le don de sperme, comment ça se passe ?

Le don de sperme est un acte généreux qui permet de donner une chance à un couple dont l'homme est stérile...
Lire la suite

La MIV, nouvelle technique d'AMP

Naissance de jumeaux d'une mère aux ovaires non fonctionnels

Cette femme de 35 ans souffrait d'une pathologie ovarienne handicapant gravement sa capacité à avoir des...
Lire la suite

Une campagne pour sensibiliser au don de sperme et d’ovocytes.

Une campagne pour sensibiliser au don de sperme et d'ovocytes.

En plein débat sur la PMA et la GPA l'agence nationale de la biomédecine lance une campagne pour...
Lire la suite