Pré-éclampsie : pour une détection précoce…

La détection de la pré-éclampsie se fait souvent au dernier moment…Et il est souvent tard pour réagir !
Image d'illustration

Apparaissant au dernier trimestre de la grossesse, la pré-éclampsie ou toxémie gravidique est une pathologie grave, qui se traduit par la présence d’albumine dans les urines, d’une hypertension artérielle et d’une forte prise de poids accompagnée d’oedèmes. Des symptômes qui impactent le placenta : il se met à mal fonctionner, n’assurant plus d’échanges optimaux avec le fœtus.

A la clé : une mauvaise oxygénation du bébé, avec de fréquents retards de croissance, voire, dans les cas les plus graves, un décès in utero. La prise en charge médicale n’est pas toujours suffisante et l’accouchement doit fréquemment être déclenché. Bref, une calamité qui touche 5 à 7% des grossesses !

Pourrait-on détecter des symptômes précoces (avant le troisième trimestre de grossesse), permettant ainsi de prévenir l’aggravation de la maladie ? Oui, selon ces chercheurs norvégiens ! Ils ont examiné les échantillons d’urines et de sang de femmes atteintes de pré-éclampsie, ainsi que ceux de femmes non malades, enceintes ou non.

Des similitudes au niveau du métabolisme des femmes malades de la pré-éclampsie et celles de femmes non enceintes mais atteintes de maladies cardio-vasculaires ont été détectées. Et ces "pré-symptômes" seraient identifiables dès le premier trimestre de la grossesse ! Une telle détection précoce permettrait de réduire les complications liées à la pré-éclampsie et le taux de mortalité infantile associé. Un espoir !

Source : topsante.com

Publié le 14-04-2014 à 10:17 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'hypermétropie chez l'enfant

L'hypermétropie

Quand voir de près est un problème. La vision de l'enfant en bas âge est un mécanisme fragile et en...
Lire la suite

États-unis : une femme enceinte dans le coma débranchée

Marlise Munoz, enceinte de 22 semaines et en état de mort cérébrale depuis novembre, est décédée.
Lire la suite

Vidéo : l'odyssée de Ward, attention, frissons !

Le petit Ward a vu le jour le 16 juillet 2012. C’est alors un tout petit bébé de moins de 700 grammes, né 3...
Lire la suite