Préservatif féminin, un inconnu qui vous veut du bien!

Le 12 septembre s’est déroulée la journée mondiale du préservatif féminin. L’occasion de zoomer sur un moyen de contraception peu utilisé et qui possède pourtant beaucoup d’avantages.
Image d'illustration



A l’initiative d’associations américaines et relayée en France par le Mouvement français du planning familial, la journée mondiale du préservatif féminin fait la promotion d’un objet présent sur le marché français depuis 1998. Plusieurs facteurs pourraient expliquer la sous-utilisation du préservatif féminin : trop cher (environ 8,50 € la boîte de 3), peu pratique, peu agréable durant le rapport sexuel, = peu esthétique…

Protection contre les infections sexuellement transmissibles

Pourtant il possède nombre d’avantages : méthode de contraception, il est aussi un moyen de protection supplémentaire contre les infections sexuellement transmissibles pour la femme et l’homme. A la différence du préservatif masculin, une femme peut le mettre en place jusqu’à 8 heures avant un rapport sexuel et il n’est pas nécessaire de l’enlever juste après. Fabriqué en nitrile, le préservatif féminin représente une alternative pour les femmes allergiques au latex. Alors, pourquoi le bouder ?

Publié le 18-09-2012 à 14:37 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La tokophobie, quels remèdes?

La tokophobie, quels remèdes?

La tokophobie, ou peur panique de l'accouchement, est une angoisse irraisonnée de l'accouchement qui,...
Lire la suite

Grossesse : plus âgée, plus difficile à obtenir

Grossesse : plus âgée, plus difficile à obtenir

On le sait : plus l'âge maternel est élevé, plus une grossesse est difficile à obtenir. Cette étude...
Lire la suite

La durée de vie des spermatozoïdes

La durée de vie des spermatozoïdes

Combien de temps vit un spermatozoïde ? Combien de temps peut-il survivre dans le corps d'une femme,...
Lire la suite