Pollution atmosphérique : les enfants exposés jeunes ont une capacité pulmonaire amoindrie

La pollution atmosphérique affecte les enfants, à tel point que leurs capacités pulmonaires s’en trouvent diminuées ! Ce sont les résultats d’une étude suédoise publiée récemment.
Image d'illustration



À l’âge de 8 ans, les enfants étudiés présentaient une réduction du volume expiratoire forcé en une seconde de -51 ml, en lien avec leur exposition durant la 1ère  année de leur vie à une pollution atmosphérique. Des différences de capacité pulmonaire plus conséquentes étant enregistrées chez les garçons et les enfants souffrant d’allergies respiratoires ou alimentaires.

Questionnaires et mesures d’anticorps

Cette étude, menée par le Karolinka Institutet de Suède, avait pour but d’étudier les effets à long terme de la pollution atmosphérique due à la circulation sur les fonctions pulmonaires des jeunes enfants. Les chercheurs ont suivi 2500 Suédois de la naissance à 8 ans à l’aide de questionnaires ou encore de mesures d’anticorps spécifiques aux allergies. En parallèle, ils ont estimé grâce à des modèles mathématiques la concentration de polluants provenant de la circulation aux abords des domiciles, structures de garde et écoles accueillant ces enfants.

Publié le 17-10-2012 à 16:32 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Enfant colérique : les bactéries intestinales responsables de la crise des 2 ans

Enfant colérique : les bactéries intestinales responsables de la crise des 2 ans ?

Les spécialistes estiment que l'enfant traverse une période qualifiée de difficile vers l'âge de 2...
Lire la suite

Une mère sauve son bébé de la noyade en se jetant à l'eau

À Strasbourg, une mère s’est jetée dans la rivière pour sauver sa fille de la noyade. La poussette avait...
Lire la suite

Autisme et vaccins : aucun lien !

Nombre de parents sont réticents à faire vacciner leurs enfants en raison d’une idée reçue tenace :...
Lire la suite