Polémique : un auteur américain dit stop aux interdits de la grossesse !

Dans un livre politiquement très incorrect, une économiste américaine et jeune maman, Emily Oster, remet en cause les interdits posés par la communauté scientifique à l’égard des femmes enceintes. Attention, propos (très) polémiques !
Image d'illustration



Pas d’alcool et pas de café pendant la grossesse : ces deux interdits majeurs sont connus de toutes les futures mamans et martelés par de multiples études scientifiques prouvant par A+B que ces substances peuvent se révéler très dangereuses pour bébé. Personne ne remet ces faits en question… Sauf Emily Oster ! Cette économiste a écrit un livre, Expecting better (que l’on pourrait traduire par "Pour une meilleure grossesse"), tiré de son expérience de maman.

Excédée par les multiples études et recherches scientifiques concluant à la dangerosité de tel produits ou telle activité, Emily Oster a décidé de donner sa propre version des faits. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle détonne et a de quoi faire bondir bon nombre de médecins ! Ainsi, elle juge qu’un verre d’alcool par jour serait une dose acceptable pour une femme enceinte, et que consommer 4 cafés quotidiens ne serait pas si nocif que cela. En revanche, elle concède qu’il faut prendre des précautions avec le jardinage et la manipulation de la terre, en raison des risques de toxoplasmose.

De tels propos ont rapidement créé la polémique. Le contenu du livre a été âprement débattu sur la chaîne de télévision américaine ABC, avec l’intervention de médecins et d’experts. Néanmoins, l’auteur se défend de vouloir faire courir des risques inconsidérés aux futures mères : selon elle, il s’agit avant tout de s’écouter avant de céder à l’alarmisme des études scientifiques, et, surtout, de faire confiance à un médecin que l’on connaît bien pour le suivi de sa grossesse.

Publié le 14-08-2013 à 15:25 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

RGO et allergies : l’allergie aux PLV

RGO et allergies : l'allergie aux PLV

Entre zéro et six mois, dans la mesure où le lait constitue un aliment unique, les protéines du lait de...
Lire la suite

Des protéines responsables des naissances prématurées

Des chercheurs américains mettent en évidence la responsabilité de deux protéines dans le déclenchement de...
Lire la suite

Tabagisme et grossesse, des dégâts au long court…

Des ravages sur plusieurs génération : ce sont els effets de la cigarette pendant la grossesse, révèle...
Lire la suite