Petits soucis à l'école : faut-il lui apprendre à se défendre ?

Les rapports entre les enfants peuvent être conflictuels, notamment entre 3 et 6 ans. L'école est souvent le premier lieu de socialisation. Votre enfant est alors confronté aux autres enfants, parfois de manière un peu abrupte. Les parents sont là pour l'aider à gérer ce genre de situation.
Petits soucis à l'école : faut-il lui apprendre à se défendre ?
Petits soucis à l'école : faut-il lui apprendre à se défendre ?

Votre enfant est rentré de l'école avec une griffure, il a peut-être subi des quolibets ? Une situation difficile à gérer quand on est parents puisqu'on ne peut pas intervenir à sa place. On peut néanmoins l'aider en lui donnant de bons conseils.

Demander de l'aide à un référent

La première réaction de l'enfant doit être de demander l'intervention d'un adulte qui fait autorité, à savoir l'enseignant.

Répondre avec des mots

Même si recevoir une tape ou un coup entraîne souvent instinctivement une réaction à l'identique, apprendre à son enfant à réagir avec sang-froid en s'exprimant avec des mots peut être une bonne solution.

Votre enfant peut par exemple dire : « Si tu me tapes je ne jouerai plus avec toi », ou : « Tu n'as pas le droit de taper ».

L'ignorance est la meilleure des armes

Vous pouvez aussi apprendre à votre enfant à rester indifférent s'il se fait taper ou injurier. L'enfant tyran, ne voyant aucune réaction, le laissera tranquille.

La raison du plus fort n'est pas toujours la meilleure

Expliquez à votre enfant qu'il n'est pas obligé d'être fort pour se faire entendre.

Cela l'aidera à régler les soucis à l'école dans le calme et le respect de l'autre. S'il est petit, il pourra alors user d'autres stratagèmes pour se défendre. S'il est plutôt costaud... cela évitera tout simplement qu'il soit à son tour un vrai tyran pour ses camarades !

Plus fort à plusieurs

Si ce problème est récurrent, encouragez votre enfant à s'entourer de copains. Intégré à un groupe, il aura moins de chance de se faire embêter.

Enfin, une bonne confiance en lui l'aidera à trouver une solution seul. Discutez avec lui avant de lui donner la clef pour se défendre. Il a peut-être déjà une idée de ce qu'il doit faire. Cela lui permettra de constater qu'il peut prendre une décision.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

De fille à mère

De fille à mère

On dit souvent : "Garçon ou fille, peu importe !", mais on a toujours ses petits préférences. Et...
Lire la suite

La peur de la grossesse (et de l'accouchement!)

La peur de la grossesse (et de l'accouchement!)

La grossesse et tous ses bouleversements physiques et psychiques, c'est angoissant; quant à l'accouchement,...
Lire la suite

L'enfant face au deuil

L'enfant face au deuil

Comment annoncer la terrible nouvelle à un jeune enfant? Quelle peut être sa perception de la mort?...
Lire la suite