People : les stars qui ont adopté

Publié le 08-04-2011 à 00:00 | Mis à jour le 24-10-2012 à 14:14 |
L'adoption a été particulièrement médiatisée ces dernières années. Une des raisons principales : les adoptions réalisées par des stars. Ces adoptions après avoir fait l'objet de beaucoup de critiques, apparaissant maintenant comme un effet de mode.
Image d'illustration
Publicité
L'adoption a été particulièrement médiatisée ces dernières années. Une des raisons principales : les adoptions réalisées par des stars. Ces adoptions après avoir fait l'objet de beaucoup de critiques, apparaissant maintenant comme un effet de mode.

Le cas Angelina Jolie

Angelina Jolie a commencé sa série d'adoptions en 2002 avec Maddox Chivan, un cambodgien de 8 mois ; puis en 2007 de Pax Thien, vietnamien 4 ans et enfin Zahara Marley, Éthiopienne de 6 mois, en 2005. Si on parle d'Angelina Jolie et de sa "tribu", c'est qu'en plus de ses trois enfants adoptifs, Angelina Jolie a maintenant 3 autres enfants de son compagnon Brad Pitt : Shiloh Nouvel née en 2006 et les jumeaux Knox Léon et Vivienne Marcheline nés en 2008.
Après qu'une rumeur ait annoncé en 2009 l'arrivée d'un enfant syrien dans la famille, ce serait maintenant un enfant haïtien que "Brangelina" voudrait adopter selon la presse. Ces informations sont à prendre avec des pincettes, le couple ayant farouchement nié.

Le scandale Madonna

Au contraire de l'actrice Angelina Jolie, Madonna n'est pas connue pour son engagement humanitaire. Aussi, lorsqu'elle décide en 2006 de se rendre au Malawi pour adopter un petit garçon du nom de David Banda alors qu'elle ne réside pas au pays depuis assez longtemps pour prétendre légalement à l'adoption, les critiques fusent. Les journalistes les plus engagés l'accusent même d'acheter cette adoption par le biais de son association "Raising malawi" qui vient en aide à des enfants orphelins. En 2009, la pop star réitère sa démarche et adopte une fille, Chifundo Mercy James.

Les célébrités apparaissent favorisées dans les médias au vu des délais dont ils bénéficient dans leurs démarches d'adoption, on les accuse de suivre une mode et parfois d'être de mauvaises mères. La démarche a des répercussions sur leur image, clivant ceux qui les aiment et ceux qui les détestent.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus