Parents solo : le soutien psychologique

Qu'elle soit subie ou assumée, la condition de parent solo, n'exclut pas des moments de doute et de panique ! Crainte de l'avenir, impression de solitude, questionnement relatif à l'éducation des enfants... Le plus important reste de ne pas s'isoler ! Associations, famille et amis, forums sur internet, structures institutionnelles... sont des aides précieuses à ne pas négliger.
Parents solo : le soutien psychologique
Parents solo : le soutien psychologique

Les symptômes du « mal de vivre »

Maux de tête fréquents, irritabilité, perte d'appétit, crise d'angoisse et sur-émotivité : voici quelques-uns des signes qui peuvent faire craindre un « coup de blues ». En cause, les brusques changements de mode de vie, la peur de ne pouvoir faire face à l'éducation de son enfant... Le mieux, c'est de réagir et de se faire aider.

Ne pas s'isoler !

Peut-être vous sentez-vous submergé d'angoisse face à vos responsabilités et aux décisions qui vous incombent. Mais vous n'êtes pas les seuls à gérer une famille monoparentale. Sachez vous entourer de votre famille, d'amis proches, mais aussi de parents qui se retrouvent dans une situation proche de la vôtre.

Vous pouvez également rencontrer le personnel de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) de votre département, qui saura vous orienter vers des professionnels. Certains groupements hospitaliers peuvent vous soutenir en vous mettant en relation avec des équipes de psychologues. Et en cas de crise d'angoisse nocturne, mettez-vous en relation avec des bénévoles de soutien par téléphone. Rien de tel que la parole et l'échange pour se remonter le moral et trouver des solutions !

Publié le 17-10-2012 à 14:13 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #psycho

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La peur de l’abandon chez l’enfant

La peur de l'abandon chez l'enfant

Ne me laisse pas ! Apprenez peu à peu à votre enfant à surmonter sa crainte d'être abandonné pour...
Lire la suite

Pleurs de bébé : un facteur de baby blues et de dépression

Quand le nouveau-né pleure, sa maman déprime : c’est la conclusion d’une étude menée en Suisse.
Lire la suite