Otites, angines : des ennemis inattendus !

Les petites maladies de l’hiver qui nous agacent et pourrissent la vie de nos enfants, on les connaît ! Et si on soupçonne toujours le froid et la collectivité, d’autres réservoirs à bactéries existent…
Image d'illustration

Les livres et les jouets, au-dessus de tout soupçons ? Hé bien non ! Une étude américaine vient de démontrer que deux des bactéries responsables d’affections ORL courantes comme les rhumes, les angines ou encore les otites seraient résistantes aux meilleurs nettoyages…

On pensait jusqu’à présent que Streptococcus pneumoniae et Streptococcus pyogenes, deux bactéries à l’origine de nombreuses affections du système ORL, se transmettaient principalement par les voies aériennes : au contact des gouttelettes de salives projetées lors des éternuements, par exemple, ou encore en partageant sa salive par contact (couverts, verres, jouets, etc…). La bonne nouvelle, c’était que la survie de ces bactéries à l’air libre était considérée comme extrêmement courte !

Erreur : les scientifiques ont analysé des jouets, des livres et divers objets présents dans des structures d’accueil ou de soin destinés à des enfants, et ce, plusieurs heures après la fermeture des lieux. Les objets avaient bien entendu étés soigneusement nettoyés après usage. Et pourtant : de très nombreuses surfaces restaient positives à la présence des deux bactéries !

Ils ont découvert que ces deux streptocoques avaient développé une structure ultra-résistante leur permettant de rester actives durant des heures, voire des jours entiers ! Autant dire que les objets usuels deviennent tous, potentiellement, de sacrés nids à microbes…

Pas de panique, pourtant : dans les pays développés, ces bactéries ne provoquent en général pas de gros dégâts. Mais la découverte est plus inquiétante en ce qui concerne les établissements de soin, où des patients au système immunitaire affaibli peuvent être la cible d’infections plus graves. De nouveaux protocoles de nettoyage (similaires à ceux utilisés pour supprimer les bactéries responsables d’atteintes gastro-intestinales, comme E-coli) devraient voir le jour afin d’éradiquer plus efficacement ces microbes envahissants…Et collants !

Source : santelog.com

Publié le 30-12-2013 à 10:55 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse et antidépresseurs : pas d’impact sur la croissance de bébé

Les nouvelles encourageantes s’enchaînent autour des antidépresseurs pris pendant la grossesse. Une...
Lire la suite

Le sommeil du nouveau-né

Le sommeil du nouveau-né : les nuits de bébé

Le chemin est long avant de faire ses nuits ! Découvrez comment se structurent les nuits de bébé...
Lire la suite

Grossesse et travail : réduire les risques, une priorité

Grossesse et travail : réduire les risques, une priorité

Trop de femmes pâtissent encore de leurs conditions de travail pendant leur grossesse, selon  l'Agence...
Lire la suite