Obésité infantile : des conséquences inattendues…

L’obésité infantile n’est pas seulement synonyme de problèmes tels que le diabète ou les affections cardiovasculaires, selon cette étude américaine.
Image d'illustration



Asthme, allergies, troubles de l’attention avec hyperactivité (TDAH), otites… Des affections pour certaines banales, pour d’autres en pleine expansion. En cause ? L’explosion de l’obésité infantile ! Des chercheurs de l’Université de Californie - Los Angeles (UCLA) ont mis en évidence le risque supérieur de survenue d’un certain nombre de troubles chez les enfants souffrant d’un problème de poids.

Ainsi, les petits obèses ont 3 fois plus de risques de développer une hyperactivité, de troubles comportementaux, ou encore des maux de tête ou une dépression ! Ce risque est majoré de 1,3 fois pour les enfants en simple surpoids. Les chercheurs indiquent que ces conséquences néfastes seraient bien sûr liées à une alimentation déséquilibrée, mais aussi à de nombreux facteurs environnementaux et sociodémographiques, comme une exposition précoce au stress.

Publié le 18-01-2013 à 16:01 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Mort subite du nourrisson : une campagne pour en finir avec le tabou

Depuis 15 ans, aucune campagne de prévention et d’information d’envergure nationale n’a été menée en France...
Lire la suite

Semaine 40 d'aménorrhée (38e semaine de grossesse)

Semaine 40 d'aménorrhée (38e semaine de grossesse)

Semaine 40 d'aménorrhée (38e semaine de grossesse)
Lire la suite