Ne pas faire d’enfant : oui, mais pourquoi ?

On parle souvent des couples confrontés à l’infertilité, beaucoup moins de ceux qui choisissent de ne pas devenir parents. C’est à ceux-ci que s’intéresse cette étude belge.
Image d'illustration



Menée par le site internet Leligueur en partenariat avec l’institut Dedicated, cette étude s’est penchée sur les choix fait par les 459 couples interrogés : faire un enfant, ou ne pas en faire. Si les réponses à la première question sont sans surprises, celles à la seconde sont plus intéressantes : qu’est ce qui pousse un couple à ne pas souhaiter de progéniture ?

La crise et l’état général de la société font des ravages, puisque 58% des personnes sans désir d’enfant disent que "l'état actuel et futur du monde dans lequel on vit" est à l’origine de leur choix. Les motifs suivants ? La précarité de l’emploi, le manque de revenus au sein du ménage et la pénurie de modes de garde ainsi que leur coût. A noter : 36% des femmes sans enfant ne souhaitent pas devenir mères de peur de voir leur carrière professionnelle ralentie. Plus loin arrivent des raisons telles que le changement d’organisation au quotidien, ou encore le montant des allocations, jugé trop faible.

Les enseignements d’une telle étude ? En période de crise, les problématiques liées à l’argent prennent une ampleur inédite et prennent le pas sur l’envie de fonder une famille. Pas très réjouissant…

Publié le 19-04-2013 à 09:40 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Contraception : l’implant, comment ça marche ?

Contraception : l'implant, comment ça marche ?

En dehors des moyens de contraception classiques tels que la pilule ou le stérilet, il existe des méthodes...
Lire la suite

Le stérilet n’a pas la cote

Le stérilet n’a pas le vent en poupe chez les Françaises. Il semble victime d’une méconnaissance….
Lire la suite