Mode de garde : des capacités disparates sur le territoire national

L’Observatoire annuel de la petite enfance met en évidence une grande disparité dans la capacité d’accueil des jeunes enfants selon les départements. Décryptage.
Image d'illustration



Comme chaque année, l’Observatoire de la petite enfance publie une étude statistique sur l’accueil des jeunes enfants. Assistantes maternelles, crèches, nounous à domicile, écoles maternelles… Tous les modes de garde sont passés au crible. Il apparaît que la capacité d’accueil pour les moins de trois ans varie énormément en fonction des départements ! Les moins bien servis : la Corse, le pourtour méditerranéen, les Ardennes, l'Aube, l'Eure, le Haut-Rhin, la Seine-Saint-Denis et le Val-d'Oise, avec une moyenne allant de 8,8 places à 36,6 places d’accueil pour 100 enfants. Globalement, la France proposait en 2010= 50 places d’accueil pour 100 enfants, ce qui est très bas.

"Qui va garder les enfants ?"

L’assistante maternelle reste le mode de garde offrant la plus grande capacité d’accueil avec une moyenne nationale de 28 enfants gardés sur 100. Un rapport publié au moment où l’association « Osez le féminisme » met en place une campagne intitulée "Qui va garder les enfants ?" : une série d’affiches interpellant les pouvoirs publics sur ce problème pénalisant généralement les femmes.

Publié le 16-11-2012 à 11:33 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #organisation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'adoption, un parcours long et difficile

Adoption : les démarches pour adopter, un parcours long et difficile

Adopter un enfant implique une profonde motivation, de la patience et le suivi de procédures parfois...
Lire la suite

Nounou à domicile ou assistante maternelle : quel est le bon choix pour votre en

Nounou à domicile ou assistante maternelle : quel est le bon choix pour votre enfant?

Confier bébé n'est pas chose facile. Alors, autant le faire dans les meilleures conditions possibles. Le...
Lire la suite

1er avril : prestations familiales et sociales, qu’est ce qui change ?

Ce n’est pas une blague : au 1er avril, les montants des prestations sociales et familiales...
Lire la suite