Mères ados : des chiffres choc

7,3 millions d'adolescentes de moins de 18 ans deviennent mères chaque année dans le monde, selon l'ONU.
Mères ados : des chiffres choc
Mères ados : des chiffres choc

Un vrai problème global : le nombre de mères adolescentes dans le monde ne faiblit pas, et les conséquences sont multiples, tant du point de vue de la santé que de celui de l'économie. Le rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) rapporte le chiffre de 7,3 millions de mamans de moins de 18 ans chaque année dans le monde. Et parmi elles, plus grave : 2 millions ont moins de 14 ans !

Les jeunes adolescentes enceintes courent deux fois plus de risques de subir des complications, allant jusqu'au décès, que les femmes plus âgées. Risque de mortalité maternelle, donc, mais aussi de décès du bébé, de séquelles invalidantes suite à l'accouchement, sans parler des conséquences d'avortements dangereux (trop tard, sans conditions d'hygiène optimales) et des contaminations par le virus du Sida. Chaque année, selon l'ONU, 70 000 adolescentes meurent dans le monde de causes plus ou moins liées à leur grossesse.

Les experts ont déterminé que les jeunes filles enceintes étaient majoritairement issues de foyers à faibles revenus. Dans les pays en voie de développement, elles sont souvent mal nourries et souffrent de carences, ce qui rend les grossesses encore plus compliquées. La situation est aussi très inquiétante dans les pays dits développés, puisqu'on n'a jamais constaté autant de grossesses adolescentes aux États-unis, par exemple.

Autre conséquence inattendue de ces grossesses trop précoces : un manque à gagner pour les pays ! Le rapport cite l'exemple du Kenya : si les 220 000 mères ados recensées chaque année avait travaillé plutôt que d'être enceintes, le revenu brut du pays aurait pu augmenter de 3,4 milliards de dollars !

Quelles solutions à un tel problème ? Le Fonds des Nations Unies pour la Population ne propose pas de remède miracle : selon lui, seuls la scolarisation des filles, l'accès à l'information et à la contraception pourraient endiguer le phénomène...

Source : pourquoi-docteur.nouvelobs.com

Publié le 30-10-2013 à 15:15 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Que faire quand bébé est trop bas ?

Bébé trop bas : que faire ?

Une sensation de ventre "descendu", des tiraillements, des douleurs, quelques contractions... Vous n‘êtes...
Lire la suite

Gros plan : le diagnostic préimplantatoire

Gros plan : le diagnostic préimplantatoire

Encore peu utilisé en France mais très répandu en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, le diagnostic...
Lire la suite