Menace d'accouchement prématuré : les précautions (Page 3)

La menace d'accouchement prématuré (M.A.P.) est une complication de la grossesse qui ne doit pas être occultée. De nombreuses causes peuvent être à l'origine d'une M.A.P, mais il existe aussi de bons reflexes à adopter pour éviter une naissance trop précoce.
Menace d'accouchement prématuré : les précautions
Menace d'accouchement prématuré : les précautions

Les traitements

Pour arrêter une M.A.P, la solution consiste à freiner ou stopper le travail, et donc stopper les contractions et empêcher que le col ne s'ouvre.  Parallèlement, pour parer à toute éventualité, on pourra vous administrer un traitement à base de corticoïdes dans les cas les plus précoces. Ce traitement favorise maturation du fœtus, notamment de ses poumons, et optimise ses chances de survie en cas de naissance très prématurée.

Si la M.A.P. survient avant 34 semaines de grossesse, vous serez hospitalisée et soumise à un traitement médicamenteux afin d'arrêter les contractions. Par la même occasion, vous recevrez des corticoïdes pour votre bébé et des antibiotiques si vous souffrez d'une infection. Vous pourrez ensuite rentrer chez vous où un repos strict et sérieux sera obligatoire, ou bien rester à la maternité jusqu'à l'accouchement.

Au-delà de 34 semaines, et si la poche des eaux est rompue, la naissance sera provoquée.
Sachez que dans tous les cas, vous serez prise en charge par un service spécialisé en néonatalogie et grossesse pathologique. Une surveillance stricte sera alors mise en place, car les traitements à base de cortisone sont éprouvants pour votre système respiratoire et la position allongée jour et nuit parfois incommodante.

Pour en savoir plus

Publié le 18-07-2013 à 11:38 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’intolérance au gluten en progression

L'intolérance au gluten en progression

La maladie coeliaque, conséquence de l'intolérance au gluten, touche 4 fois plus de monde aujourd'hui que...
Lire la suite

Vaccin contre le rotavirus : suspension de la recommandation du Haut conseil de la santé publique (HSCP)

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a publié le 7 mai dernier son avis indiquant la suspension de...
Lire la suite