Maternité : publique ou privée ? (Page 2)

Au moment de choisir votre maternité, son statut (public ou privé) peut être un critère de choix. Mais quelles différences y a-t-il entre ces différents établissements ?
Maternité : publique ou privée ?
Maternité : publique ou privée ?

Les maternités privées

Ces établissements peuvent soit être 100% dédiés à la naissance, soit être l'un des services d'une clinique. Leur capacité d'accueil est variable mais toujours bien plus réduite que dans le public.

  • L'équipement : il est variable en terme de qualité et d'actualité, mais est toujours suffisant pour gérer une naissance simple et sans complication. De fait, les maternités privées sont en règle générale de niveau I.
  • Le personnel : tout aussi qualifié que des les maternités publiques, il est toutefois bien moins nombreux. Les praticiens des cliniques sont des médecins libéraux qui sont rémunérés en honoraires. Ainsi, pas de système de garde : l'anesthésiste peut n'être présent que sur certaines plages horaires, par exemple. En cas d'urgence, il sera appelé et présent sur place rapidement. L'un des grands avantages des maternités privées est le suivi très personnalisé de votre grossesse : c'est le même obstétricien qui réalise aussi bien vos rendez-vous médicaux que...votre accouchement, la plupart du temps ! Attention : bien souvent, les échographies et la préparation à la naissance ne sont pas assurés. Il vous faudra vous tourner vers des praticiens libéraux.
  • Le confort : c'est l'autre point fort des maternités privées : chambres simples quasi-systématiques, repas soignés, cadre agréable, télévision, voire connexion internet... Des prestations parfois dignes de l'hôtellerie ! Le séjour dure en moyenne 5 jours.

Le coût : c'est « LE » point de différence avec les maternités publiques : dans le privé, il faut souvent payer.
Il existe deux types de maternités privées :

  •  Conventionnées : les frais de séjours vous sont remboursés par la Sécurité Sociale à hauteur du tarif conventionnel. En revanche, les médecins peuvent pratiquer des dépassements d'honoraires (si conventionnés secteur 2) ; la différence entre leurs honoraires et le forfait conventionnel de la Sécurité Sociale est à votre charge. Renseignez-vous bien auprès de votre mutuelle !
  •  Agréées : vous devrez avancer les frais. Vous serez remboursée ensuite par la Sécurité Sociale à hauteur de 80% de vos frais de séjour. Là encore, des dépassements d'honoraires de la part de l'obstétricien, de l'anesthésiste ou du pédiatre sont à prévoir !

N'oubliez pas également que de nombreux services de « confort » proposés par ces maternités sont payants et non pris en charge par la Sécurité Sociale.

En savoir plus :

Trouvez une maternité près de chez vous grâce à notre guide !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La dyspraxie

La dyspraxie

Tout ce que vous devez savoir sur ce mal peu connu. La dyspraxie est un trouble de la motricité qui...
Lire la suite

Pays de Galles : un bébé de 450 grammes à la naissance souffle sa première bougie

L’histoire de Benjamin Astbury émeut toute la communauté des internautes.
Lire la suite

Santé : les vaccins, vous en êtes où?

La rentrée, c’est aussi l’heure des bonnes résolutions et de l’organisation ! Aujourd’hui, petit...
Lire la suite