Les TOC

Tout savoir sur ces troubles du comportement. Les TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) sont des altérations du comportement. Ils se manifestent par des obsessions (pensées) et des compulsions (rituels) qui pèsent sur le quotidien. S'ils sont traités tôt, ces troubles ont de grandes chances de disparaître.
Les TOC
Les TOC

Tout savoir sur ces troubles du comportement.

Les TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) sont des altérations du comportement. Ils se manifestent par des obsessions (pensées) et des compulsions (rituels) qui pèsent sur le quotidien. S'ils sont traités tôt, ces troubles ont de grandes chances de disparaître.

D'où viennent les TOC ?

L'origine des TOC est mal connue. Les médecins avancent parfois des causes génétiques. Une chose est sûre : vous ne devez pas culpabiliser. Les TOC ne viennent pas d'une mauvaise éducation.

TOC ou manie ?

Les enfants possèdent souvent de petites manies qui sont parfaitement normales. Les TOC envahissent la vie quotidienne de votre petit. Il s'agit de rituels qui le monopolisent au moins 1 heure par jour et qui altèrent son comportement. Il semble en détresse, anxieux, et il ne peut pas s'arrêter.

Comment se manifestent les TOC chez l'enfant ?

Votre enfant peut par exemple avoir peur d'être sale ou ressentir un besoin impérieux et récurrent de mettre de l'ordre dans ses affaires.

Mû par ces pensées, il accomplit certains rituels. Il se lave les mains jusqu'à se faire mal, vérifie plusieurs fois son cartable ou ses vêtements, compte sans fin les marches, les carreaux de la salle de bains. Il peut aussi vous demander de répéter les mêmes mots, ou raturer et refaire ses devoirs plusieurs fois de suite.

Quelle prise en charge ?

Pour soigner ses TOC, votre enfant doit rencontrer un pédopsychiatre qui déterminera une thérapie adaptée.

Une amélioration suivie d'une guérison est très probable. Votre enfant peut toutefois rester sensible et n'est pas à l'abri de rechutes occasionnelles.

Quel rôle la famille doit-elle jouer ?

Les parents sont souvent sollicités au cours des rituels de leur enfant. Soyez tolérant, mais faites-lui comprendre que son attitude est excessive. Au lieu de le gronder, essayez de proposer une alternative à ses rituels.

Sachez qu'il souffre de ces troubles, et qu'il a surtout besoin de votre accompagnement et de votre soutien.

En savoir plus :

Le site de l'Association Française de lutte contre les TOC (AFTOC)

Publié le 04-05-2012 à 15:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Faire dormir bébé sur le dos réduit les risques de mort subite

Lundi s'est tenue la première journée nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson.
Lire la suite