Les premiers examens de bébé : l'ostéopathie à la maternité (Page 3)

Certains signes d'inconforts de bébé peuvent signaler à l'équipe médicale de la maternité la présence de petits soucis nécessitant la tenue d'une consultation d'ostéopathie. Point par point, voici le déroulement d'une consultation-type.
Les premiers examens de bébé : l'ostéopathie à la maternité
Les premiers examens de bébé : l'ostéopathie à la maternité


Observation du diaphragme : la bonne formation et la bonne position de cet ensemble de muscles, situé sous les poumons, est indispensable notamment à un bon fonctionnement de l'œsophage. Le contrôler est donc essentiel afin de minimiser les risques de régurgitations et les coliques, entre autres !
Recherche et correction de zones de tensions rachidiennes : les 3e et 4e vertèbres dorsales sont examinées; elles constituent un point-clé et leur mauvaise position éventuelle peut être liée par exemple à une rotation préférentielle (voir ci-dessous).

Enfin, l'ostéopathe s'intéresse au crâne :

- Au niveau de la charnière occipito-cervicale (région de la nuque) : c'est à cet endroit que peut se détecter et se résoudre un souci de rotation préférentielle. Cette « préférence » de bébé est fréquente et liée la plupart du temps à sa position in utero, ou encore est une conséquence des rotations effectuées pendant l'accouchement (particulièrement en cas d'extraction instrumentale ou encore de cordon autour du cou).
- Observation de la forme du crâne : le bébé a très souvent un crâne asymétrique !
- Appréciation de la succion : il est admis que les succions compulsives relâcheraient les tensions de la base du crâne ! Durant l'accouchement, cette région est soumise à rude épreuve : entre les contractions qui poussent bébé vers l'extérieur et le périnée qui ne se détend pas toujours facilement... Le mouvement de succion permet à bébé, par un jeu de chaînes musculaires, de détendre cette région de son corps.
- La voûte (sommet du crâne) : un œdème est très fréquemment observé dans cette zone dans les premières heures de vie ; pas d'inquiétude ! S'il existe des chevauchements importants au niveau des sutures des os du crâne, le praticien peut éventuellement tester leur potentiel de séparation possible.

A l'issue d'une consultation de ce type, une seconde intervention pourra vous être prescrite en cas de troubles « rebelles », nécessitant un supplément de traitement.

Publié le 10-07-2013 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Retard de croissance : que faire ?

Retard de croissance : que faire ?

Au secours, il ne grandit plus ! Vous devez surveiller régulièrement l'évolution de votre enfant en...
Lire la suite

Votre bébé mois après mois : de 0 à 3 mois

Votre bébé mois après mois : de 0 à 3 mois

Suivez l'évolution de votre bébé mois après mois : de 0 à 3 mois
Lire la suite

L'été avec bébé

Les saisons : c'est l'été !

L'été est là, le premier de votre tout-petit... Quelques précautions s'imposent pour profiter en toute...
Lire la suite