Les maladies infantiles : la rhino-pharyngite

Nez qui coule, toux sèche et petite poussée de fièvre sont les signes les plus fréquents de la rhino-pharyngite, une infection respiratoire très courante chez le nourrisson. L'inflammation des muqueuses (nez et gorge) est provoquée par un contact avec un microbe inconnu. A partir de six mois, les anticorps d'origine maternelle ne sont plus suffisants pour protéger l'enfant.
Les maladies infantiles : la rhino-pharyngite
Les maladies infantiles : la rhino-pharyngite

Aider le tout-petit à mieux respirer

Quand les symptômes apparaissent, la première chose à faire est de soulager votre enfant en l'aidant à respirer :

Quand consulter un médecin ?

La visite chez le pédiatre ne s'impose que si l'état fiévreux se prolonge pendant trois ou quatre jours. Comme il s'agit d'une infection virale et non pas bactérienne, pas besoin d'antibiotiques la plupart du temps ! Le traitement de la rhino-pharyngite reste symptomatique (paracétamol, sérum physiologique, gouttes). On ne possède pas de remède miracle contre le rhume !

Les solutions existantes ont au moins le mérite, en débouchant son nez, d'améliorer le confort de votre enfant. A côté des traitements traditionnels, on trouve aussi des granules homéopathiques ou encore des suppositoires à l'eucalyptus. Une rhino pas très bien traitée pouvant entraîner une otite chez le nourrisson, il convient de ne jamais laisser traîner les choses.

En savoir plus :

Santé 6-18 mois, les fondamentaux

Publié le 14-09-2012 à 08:03 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Les Britanniques face à un problème éthique

Trois parents pour un bébé afin d’éviter la transmission de maladies mitochondriales graves : la...
Lire la suite

Poux et lentes : quelle efficacité pour les shampooings ?

Poux et lentes : quelle efficacité pour les shampooings ?

Pas de saison pour les poux ! Fréquemment associés à la rentrée scolaire de septembre, ils ne...
Lire la suite