Les françaises s'impliquent dans leur accouchement

Choix de la maternité, du type d'accouchement, des différentes pratiques... Les françaises sont très informées sur leur accouchement et les pères se montrent de plus en plus impliqués, selon une étude récente sur l'accouchement en France.
Image d'illustration

Une étude récente réalisée par Femme actuelle, le groupe Ramsay Générale de Santé et l’Ifop a mis en évidence les nouvelles attentes des femmes sur leur maternité.

Les françaises actives dans leur accouchement

La France affiche une natalité en bonne santé et des françaises très actives dans leur accouchement. L'enquête récente, réalisée par Femme actuelle, le groupe Ramsay Générale de Santé et l’Ifop, indique d'ailleurs que 42% des femmes interrogées ont choisi leur maternité avant même d'être enceintes.

Au même titre que le choix du prénom du bébé ou la décoration de sa chambre, l’établissement et les types d’accouchements proposés se décident en amont.

L'information des femmes est de plus en plus pointue sur le sujet de la naissance, les forums de discussion sur Internet et les expériences de leur entourage se révèlent capitaux. 60% d'entre elles ont effectivement choisi leur maternité sur les recommandations leurs proches. « On observe une perte du pouvoir symbolique de la connaissance médicale. Les femmes contrebalancent le savoir officiel pour lui préférer le savoir individuel qui valorise l’expérience », observe une chercheuse en sociologie spécialisée sur l’accouchement à l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales).

Le nombre de maternités a diminué

Aux établissements de répondre à ces besoins : services d’inscription en ligne pour les uns ; visites des locaux avec l’équipe soignante et participation à des ateliers spécifiques pour les autres. Les maternités s'adaptent du mieux qu'elles le peuvent.

Les pères sont également de plus en plus présents « Les hommes ont envie de s’impliquer et la grossesse est devenue une histoire de couple. Le choix de la maternité s’effectue donc souvent à deux. Dans nos cours, quand une mère s’inscrit, nous réservons systématiquement deux places », explique Arnaud Masson, directeur marketing chez Ramsay Générale de Santé.

Autre facteur d'importance : le temps du trajet entre la maison et la maternité. « Il est primordial de pouvoir accoucher à moins de trente minutes de chez soi, que l’on habite en ville, en périphérie d’agglomération ou dans des espaces ruraux », affirme Philippe Charrier, chercheur au CNRS, enseignant à l'Université Lyon 2.

Toutefois, le nombre de maternités diminue. Beaucoup d'établissements privés ont fermé par manque de moyens et les établissements se retrouvent concentrés essentielement dans les agglomérations.

Publié le 21-09-2015 à 12:15 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enpratique

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Bien choisir la sucette

Bien choisir la sucette

La sucette peut être un bon moyen d'apaiser les pleurs de votre bébé qui ressent un fort besoin de succion...
Lire la suite

Artisanes, commerçantes, professions libérales : votre congé maternité en pratiq

Artisanes, commerçantes, professions libérales : votre congé maternité en pratique

Artisans, commerçants, indépendants, professions libérales : vous êtes normalement affiliés au Régime...
Lire la suite

Le congé paternité

Le congé paternité

Depuis 2002, les nouveaux pères peuvent profiter pleinement de la naissance de bébé grâce au congé de...
Lire la suite