Les enfants aussi auront leur médecin traitant !

Pédiatre ou généraliste ? La santé des bébés et des enfants jusqu'à 16 ans pourrait être suivie par un médecin référent. Comme les grands !
Les enfants aussi auront leur médecin traitant !
Les enfants aussi auront leur médecin traitant !

Attribuer un médecin traitant aux enfants ? 


C'est l'une des mesures inscrites dans le projet de loi sur la santé qui a été présenté mercredi dernier. Pédiatre ou généraliste, le praticien suivrait la santé de l'enfant de la naissance à ses 16 ans, et serait le garant de la cohérence du parcours de soins. Tout comme le système mis en place pour les plus de 16 ans depuis 2004 !

A quelques différences près cependant, du moins dans un premier temps : les parents qui décideraient de consulter un spécialiste pour leur enfant, ou encore un autre pédiatre ou généraliste ne seraient pas pénalisés au niveau du remboursement. Pour rappel, 71% des 0—16 ans sont aujourd'hui suivi par des généralistes, contre 15% par des pédiatres.

Ces derniers se montrent plutôt hostile à ce volet du projet de loi : selon eux, ce serait une obstruction au droit des parents à opter pour le professionnel de leur choix pour la santé de leur enfant. Les généralistes, eux, sont plutôt favorables à l'idée. L'adoption définitive du projet de loi devrait intervenir d'ici début 2015.

Publié le 17-10-2014 à 00:00 | Mis à jour le 23-05-2018 à 12:53 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’épilepsie au quotidien

L'épilepsie au quotidien

Une maladie qui exige une vie saine. L'épilepsie est une maladie qui touche près de 500 000 personnes en...
Lire la suite

Enceinte, gare aux ronflements…

Vous êtes ronfleuse ? Attention à la santé de votre futur bébé…
Lire la suite

Vidéo choc : ne jamais laisser votre enfant seul dans une voiture sous le soleil

Vidéo choc : ne jamais laisser votre enfant seul dans une voiture sous le soleil

Avec la chaleur de ces derniers jours, nous trouvons essentiel de rappeler un principe simple : ne...
Lire la suite