Les bobos de l'été : les méduses

Ah, la plage ! Son sable fin, sa mer limpide, son doux soleil... Et ses très désagréables méduses ! Chaque année, les littoraux français connaissent des vagues de prolifération de ces animaux, particulièrement dans le sud de la France. Comment faire face à l'inévitable piqûre ?
Comment soigner les piqûres de méduses ?
Comment soigner les piqûres de méduses ?

La méduse, cette inconnue !


Cet animal marin fait partie de la famille des planctons. L'espèce la plus répandue en France est la méduse Aurelia aurita, blanchâtre et de taille variable. Elle est présente sur toutes nos côtes et reste relativement peu urticante.

La physalie, quant à elle, est une espèce cousine que l'on retrouve, en plus petit nombre, sur le littoral Atlantique. Plus petite, elle est de couleur bleu à violet. Enfin, la Pelagia noctiluca, de couleur mauve, est la plus répandue en Méditerranée.

Les méduses se composent d'un corps circulaire (composé à 98% d'eau !) et de tentacules longs, fins et urticants. Les physalies ont des tentacules pouvant mesurer jusqu'à 40 mètres de long ! Elles sont aussi beaucoup plus urticantes.

méduses, pourquoi elles piquent ?


Les méduses nagent en surface, et préfèrent les eaux chaudes : c'est pourquoi on les retrouve souvent au bord de l'eau où la température est plus clémente ! C'est aussi la raison pour laquelle les piqûres sont si fréquentes...

Ce sont leurs tentacules, garnies de petites vésicules, qui secrètent un venin extrêmement urticant. Il suffit d'entrer en contact avec l'un des tentacules, ou encore avec un fragment flottant à la surface pour être touché.

La piqûre est douloureuse : une sensation de brûlure ou de "décharge électrique". Pour certains, la douleur (comparable à celle d'une brûlure chimique) sera immédiate mais se calmera rapidement ; pour d'autres, elle sera suivie d'un état de malaise plus ou moins intense et pourra se prolonger au-delà de 2 ou 3 jours. Impossible de prévoir la réaction de chacun ! Une chose est sûre : c'est rarement grave...

Comment protéger ses enfants des piqûres de méduses ? 


Votre enfant (ou vous-même) s'est fait piquer ! Avant toute chose, évacuons un certain nombre d'idées reçues : uriner sur la piqûre, y appliquer des pierres chauffées au soleil, approcher le foyer d'une cigarette : tout cela ne sert à rien !

Alors pourquoi a-t-on popularisé ces remèdes de grand-mère ? Parce qu'ils ont un point commun : la chaleur. En effet, le venin se dégrade au contact d'une température élevée. Mais avant toute chose, il faut absolument débarrasser la zone touchée des débris de tentacules qui se sont collés à la peau. Attention : ces morceaux de tentacules renferment toujours des vésicules urticantes !

  • Si vous avez cela sous la main (ce n'est pas toujours le cas !), utilisez des gants ou une pince à épiler pour les retirer en toute sécurité. A défaut, prenez une poignée de sable humide et appliquez-la sans frotter sur la zone. Retirez-le ensuite à l'aide de la tranche d'une carte de crédit, afin de racler sable et débris.
  • Rincez ensuite la zone à l'eau de mer, tiède si possible. Attention, jamais d'eau douce ! Elle induit en effet une réaction chimique qui provoque la libération du venin restant...
  • De retour à la maison, vous pourrez rincer à l'eau douce chaude.

La lésion cutanée, de couleur brunâtre, prend la forme du tentacule. Elle peut rester douloureuse 2 à 3 jours. Pour calmer ses effets, utilisez une pommade antihistaminique ou du paracétamol.


Des risques de Complications ?


Si la douleur perdure, ou encore que la piqûre a eu lieu au niveau du torse ou du visage, consultez un médecin sans tarder. Ce dernier pourra au besoin prescrire un analgésique local pour la douleur, ou encore une pommade à base de corticoïdes.

Attention aux physalies : leur piqûre peut entraîner douleurs articulaires et musculaires, vertiges et arythmie (troubles du rythme cardiaque). Dans le doute, consultez rapidement un médecin.

Pas de panique toutefois : sur nos côtes, les méduses ne sont pas vraiment dangereuses...

Publié le 22-07-2013 à 00:00 | Mis à jour le 16-07-2018 à 10:25 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante#plage#ete

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Des sirops contre la toux dangereux pour les bébés

Après que l'AFFSAPS ait retiré du marché certains produits contre la toux
Lire la suite

Mal de gorge de l’enfant : les amygdales, pas toujours coupables !

L’ablation des amygdales, très largement pratiquée en cas d’infections ORL à répétition, ne serait...
Lire la suite

L'émouvant message d'une maman qui allaite malgré un cancer du sein

[PHOTO] La Formidable leçon de courage de cette maman qui allaite

L'histoire émouvant d'une jeune maman a fait le tour du web. Bo Smith a vaincu un cancer du sein, a subi...
Lire la suite