Les "bébés sumo", un phénomène inquiétant

L'alerte est donnée en Grande-Bretagne où de plus en plus de bébés, dès la naissance, présentent un important surpoids...
Les "bébés sumo", un phénomène inquiétant
Les "bébés sumo", un phénomène inquiétant

Plus de 5 kilos à la naissance : auparavant relativement rare, cette situation est devenue courante au Royaume-Uni, où l'on appelle ces enfants des "bébés sumo". Selon le journal The Sun, un tiers des maternités du pays ont vu naître l'an dernier des bébés de 5 kilos et plus, alors que la moyenne nationale du poids à la naissance se situe à 3,4 kilos...

En cause, selon les professionnels de santé membre du National Obesity Forum (forum national anti-obésité) : le surpoids des mères, de plus en plus répandu et important. Selon la porte-parole de l'organisation, les premiers bébés de très fort poids de naissance ont commencé à être recensés à la fin des années 1960, et leur nombre n'a fait qu'augmenter régulièrement depuis.

Les records nationaux ? Ils datent de 2013 : 6,5 kg pour une petite fille et 7,1 kg pour un petit garçon. Plusieurs instances médicales tirent depuis quelques années la sonnette d'alarme : l'obésité est en passe de devenir un vrai problème de santé publique en Angleterre. 67% des hommes et 57% des femmes sont concernés par un surpoids important, voire une obésité. Et c'est aussi le cas des plus jeunes : un enfant de 10 à 11 ans sur 5 est obèse !

Un phénomène qui commence donc dès avant le berceau... Selon le National Obesity Forum, les "bébés sumo" sont "[la] conséquence directe des femmes qui tombent enceintes alors qu'elles sont obèses ou en surpoids et qui ainsi donnent naissance à de gros bébés". Le problème, c'est que ces enfants sont donc à même de développer toutes les complications associées au surpoids : on assiste ainsi à une véritable "épidémie" de diabète qui touche des enfants de plus en plus jeunes...

Source : leparisien.fr

Publié le 04-06-2014 à 09:27 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi