Les antibiotiques, facteur d’obésité infantile ?

Image d'illustration

On le sait, les antibiotiques, "c’est pas automatique" et cela doit être prescrit avec vigilance, sous peine, entre autres, de rendre l’organisme moins résistant aux infections. Une récente étude américaine met ces molécules en accusation dans l’apparition… d’une obésité infantile !

Les chercheurs ont observé près de 12 000 petits britanniques nés entre 1991 et 1992. Ils ont constaté que parmi eux, ceux ayant reçu des antibiotiques durant leurs 5 premiers mois de vie avaient en moyenne 22% de risques supplémentaires que les autres de développer un surpoids durant l’enfance !

L’explication donnée par les scientifiques paraît assez logique : les antibiotiques détruisent les bactéries responsables des infections, certes, mais ils n’éliminent pas que celles-là et font également disparaître de nombreuses bactéries présentes dans nos intestins et dont le rôle est, lui, bénéfique. A terme, la disparition de ces "bonnes" bactéries modifie la manière dont l’organisme assimile les nutriments, et ce déséquilibre provoque une prise de poids… Du reste, les chercheurs rappellent que le recours aux antibiotiques est bien connu des éleveur de vaches à viande, qui les utilisent pour faire engraisser leurs bêtes plus rapidement !

En revanche, les médecins soulignent que si les premiers traitements antibiotiques étaient administrés aux enfants après l’âge de 5 mois, il n’y avait pas d’incidence sur leur poids futur.

Publié le 21-08-2012 à 14:58 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Vaccin contre le rotavirus : suspension de la recommandation du Haut conseil de la santé publique (HSCP)

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a publié le 7 mai dernier son avis indiquant la suspension de...
Lire la suite

La dyspraxie

La dyspraxie

Tout ce que vous devez savoir sur ce mal peu connu. La dyspraxie est un trouble de la motricité qui...
Lire la suite