Le sommeil de bébé : le sommeil de l'enfant 6-18 mois

Publié le 07-03-2013 à 15:23 | Mis à jour le 31-10-2017 à 15:21 | Auteur : Isabelle DAMIRON
A partir de 6 mois, quand il commence à faire ses nuits, les besoins en sommeil de votre enfant évoluent assez rapidement avec son âge. Il a en fait de moins en moins besoin de dormir pendant la journée.
Le sommeil de bébé : le sommeil de l'enfant 6-18 mois
Le sommeil de bébé : le sommeil de l'enfant 6-18 mois
Publicité
A partir de 6 mois, quand il commence à faire ses nuits, les besoins en sommeil de votre enfant évoluent assez rapidement avec son âge. Il a en fait de moins en moins besoin de dormir pendant la journée.

A partir de 6 mois, l'enfant commence lentement à réduire le temps de son sommeil diurne. Progressivement, il évolue de trois ou quatre siestes par jour (vers 6 mois) à deux siestes quand il a un an, pour finir par une seule sieste quotidienne à 18 mois. Le temps de sommeil nocturne ne varie pas vraiment entre 6 et 12 mois.

  • 6 mois : entre 10 et 11 h de sommeil nocturne - 3 h30 de sommeil diurne
  • 9 mois : entre 10 et 11 h de sommeil nocturne - 3 h de sommeil diurne
  • 12 mois : entre 9 et 10 h de sommeil nocturne - 2 h 45 de sommeil diurne
  • 18 mois : entre 9 et 10 h de sommeil nocturne - 2 h 30 de sommeil diurne

Entre 6 et 9 mois, l'enfant apprend vraiment à dormir seul : il a donc besoin, pour bien s'endormir, d'entendre la voix de ses parents. En général, à partir de cet âge, il n'éprouve plus comme avant le besoin de se réveiller pour boire : son développement physique ne le lui impose plus. Afin de s'assurer qu'il ne va réellement plus avoir faim ou soif la nuit, à partir de 6 mois, réduisez chaque jour graduellement sa dose de lait.

Il reste naturel pour lui de se réveiller en pleine nuit en pleurant, et pas forcément parce que son estomac crie famine. Un cauchemar peut arriver, même à son âge ! Mieux vaut alors le laisser se rendormir tout seul, quitte à ce qu'il pleure quelques instants.

Entre un an et un an et demi, s'il continue de pleurer quand il va au lit, il faut le laisser faire en attendant un petit moment, puis revenir le rassurer. A chaque fois, il faut espacer vos retours. Évidemment, vous ne le laisserez pas pleurer plus de 10 minutes de suite.

La qualité de son sommeil est vitale car à son âge, c'est le moment où son système nerveux se construit et se perfectionne. Il se remet aussi de la fatigue nerveuse accumulée dans la journée, malgré les siestes, et il renforce son système immunitaire contre les microbes. Et surtout, c'est en dormant qu'il sécrète l'hormone de croissance responsable de l'évolution de sa taille et de son poids !

Pour en savoir plus

Notes sur les troubles du sommeil chez le nourrisson, par le service de pédopsychiatrie du CHU d'Angers

Le rituel du coucher

Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus