Le soir de la Saint-Valentin, elle accouche dans une station de taxis par -21°C

N’ayant pas pu atteindre sa destination, une canadienne a accouché avec l'aide des pompiers dans un local de taxis.
Image d'illustration



Samedi 14 février, à Gatineau (Canada), Fanny Robert passe la soirée chez elle en compagnie de sa mère venue de France. Enceinte de neuf mois, elle est subitement saisie de contractions. Les deux femmes se mettent alors aussitôt en route vers la Maison des naissances où est prévu l'accouchement. Problème : la future grand-mère est peu habituée à conduire dans le froid canadien et décide de stopper le véhicule devant une station de taxis. Les contractions s’intensifiant, elle juge plus sûr de finir la route en taxi.

Les pompiers arrivent en deux minutes
Les contractions ne cessent de se rapprocher et il n’y a plus le temps de prendre le taxi. La future maman abandonne par la force des choses l'idée d'accoucher à la Maison des naissances et sa mère contacte les pompiers. La caserne étant située à proximité, l'intervention a lieu en moins de deux minutes. Sur place, les pompiers transportent la femme enceinte dans le local de taxis, à l'abri du froid, avec l’aide du responsable de la compagnie de taxis.

Une situation maîtrisée
A peine deux poussées plus tard, le bébé vient au monde. Le cordon ombilical est enroulé autour du cou de l'enfant, mais les pompiers règlent immédiatement le problème, et la naissance se déroule sans difficulté.
Pour patienter jusqu’à l’arrivée des ambulanciers, la mère et l'enfant sont protégés du froid par des couvertures. "Ils [ndlr : les pompiers et les responsable de la compagnie de taxis] ont été formidables. Ils m'ont portée doucement, même si c'était urgent. Ils ont mis quelque chose sous ma tête pour que ça soit plus confortable", raconte Fanny Robert.

Une première, pour ces pompiers qui en 30 ans de service n'avaient jamais vu ça. Ces derniers ont reçu les vives félicitations de leur capitaine ! La canadienne a d’ailleurs déclaré que malgré la date de sa naissance, son troisième enfant ne s’appellerait pas Valentin mais porterait très certainement le prénom de l’un de ses "héros".

Publié le 20-02-2015 à 15:53 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Retarder le clampage du nouveau-né est meilleur pour sa santé

Attendre quelques minutes avant de couper le cordon ombilical préviendrait les carences en fer du nourrisson.
Lire la suite

L’OMS regrette la pratique abusive de la césarienne dans le monde

L'OMS regrette la pratique abusive de la césarienne dans le monde

C'est dans son dernier rapport en date du 10 avril 2015 que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a...
Lire la suite

Ma grossesse et mon combat pour redevenir maman

Christelle est la maman de Tatiana, née en 2004. Après un premier accouchement compliqué, qu’elle nous...
Lire la suite