Le sexe de bébé : peut-on choisir ?

Le sexe de bébé n'est-il qu'un jeu du hasard et de la génétique ? Alimentation, pratiques sexuelles : des conseils de nos grands-mères aux études scientifiques, les recommandations visant à influencer le sexe de l'enfant vont bon train ! Alors, superstitions ou réalités ?
Le sexe de bébé : peut-on choisir ?
Le sexe de bébé : peut-on choisir ?

Les régimes fille ou garçon ?

Des études affirment que des repas caloriques et riches en sodium, pris avant et pendant la grossesse, favoriseraient la naissance d'un garçon. Pour avoir une fille, un régime hypocalorique, riche en calcium, serait à privilégier. En France, le Dr Papa avait élaboré et publié une méthode très stricte dont le taux de réussite atteindrait 88 % : le régime fille reposait surtout sur la consommation de laitages, et il y a de nombreux d'interdits. Viandes et poissons étaient prescrits dans le régime garçon, basé sur une alimentation salée. Mais avec ces régimes, attention aux carences !

Attention surtout aux déceptions... Car pour l'heure, rien n'indique que l'alimentation puisse jouer un rôle quelconque dans la détermination du sexe de bébé. Un indice doit éveiller votre méfiance : si ces "régimes" doivent être poursuivi même après la grossesse, il s'agit d'une supercherie; en effet, le sexe de bébé est déterminé dès la conception... Plus rien ne l'influencera ensuite ! 

Sexe : un moment et des positions à privilégier ?

Les différents conseils se basent sur des propriétés supposées des spermatozoïdes. Porteurs d'un Y (garçon), ils seraient rapides, mais peu résistants. Porteurs d'un X (fille), ils seraient plus lents, mais aussi d'une durée de vie plus longue. Ainsi avoir des rapports 10 jours après les règles et s'abstenir ensuite permettrait d'éliminer les spermatozoïdes Y avant l'ovulation et ainsi de concevoir une fille. Ces préceptes, comme l'idée que des positions puissent influencer l'arrivée d'un spermatozoïde Y ou X à l'ovule, n'ont jamais été prouvés...

Le bonheur d'avoir un enfant passe avant tout ! Dès lors, fille ou garçon, est-ce si important ?

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Pilules : les professionnels mécontents

Les professionnels de la santé sont une majorité à désapprouver la gestion de la crise liée aux pilules de...
Lire la suite

Sodas et fertilité : des liens insoupçonnés

A toute la panoplie de risques encourus par les amateurs de sodas, de l’obésité au diabète en passant par...
Lire la suite