Le retard de croissance intra-utérin (RCIU)

Publié le 26-09-2013 à 00:00 | Mis à jour le 09-01-2018 à 14:19 | Auteur : Isabelle DAMIRON
Le retard de croissance intra-utérin (RCIU) ou hypotrophie foetale concerne de 3 à 10 % des grossesses. Il est caractérisé par une très petite taille du fœtus par rapport aux courbes standards. Faisons ensemble le point sur cette anomalie.
Le retard de croissance intra-utérin (RCIU)
Le retard de croissance intra-utérin (RCIU)
Publicité

  

Le dépistage

La plupart du temps, le RCIU est dépisté lors d'un examen de routine : échographie, mesure de la hauteur utérine... Le diagnostic peut également se faire dans le cadre d'un traitement d'une affection connue pour provoquer un retard de croissance.

En cas de suspicion de RCIU, on procède à d'autres mesures afin de confirmer ou non le diagnostic : mesure des périmètres abdominaux et crâniens, du fémur... On compare ensuite les résultats au morphotype des parents : s'ils sont de petite taille ou s'il existe des antécédents de petite taille, un petit fœtus pourra sembler tout à faire normal.

Les caractéristiques d'un RCIU

On dit d'un fœtus qu'il est hypotrophique quand sa croissance est estimée inférieure au 10e percentile, c'est-à-dire quand le bébé appartient aux 10% de bébés de même âge gestationnel les plus petits par rapport à la courbe de croissance de référence.

On connaît 2 types de RCIU :

- Harmonieux : le fœtus est trop petit (taille, poids, périmètre crânien) ;
- Dysharmonieux : le retard de croissance concerne seulement la taille, le poids ou le périmètre crânien.

Les causes d'un RCIU

- RCIU harmonieux :

  • Facteur génétique : anomalies chromosomiques, trisomies 13 ou 18...
  • Alcool, tabac, drogue, médicaments : la prise de tels produits peut considérablement stopper la croissance du fœtus.
  • Causes infectieuses : infections à cytomégalovirus, rubéole et toxoplasmose en sont les principaux responsables.

- RCIU dyharmonieux :

  • Pathologies placentaires : anomalies, dysfonctionnements placentaires, décollements à répétition, placenta praevia, calcification, surtout s'ils sont liés à une hypertension maternelle; ces troubles sont à l'origine d'au moins 30% des RCIU.
  • Grossesse gémellaire
  • Malnutrition de la mère
  • Anémie sévère et non traitée.

Les conséquences du RCIU

RCIU harmonieux :
Le retard de croissance concerne l'ensemble de l'organisme. De ce fait, les conséquences ce cette affection vont être lourdes : le poids et la taille sont touchés (plus faibles que la moyenne), mais surtout, du fait d'un faible périmètre crânien, les risques de retards psychomoteurs sont plus importants.

RCIU dysharmonieux :
Dans ce cas, le retard de croissance est souvent rattrapable, et ce dès la naissance. Mais il comporte certains risques. Lorsque la cause est placentaire, cela peut provoquer une naissance prématurée avec un bébé mal oxygéné. Ce type de naissance peut donc entraîner les complications suivantes : possible souffrance fœtale, hypoglycémie, parfois des problèmes de coagulation sanguine... Au niveau des séquelles neurologiques, elles sont comparables à celles pouvant exister chez des prématurés d'âge gestationnel équivalent.

La prévention

Au regard du nombre important de facteurs qui peuvent causer un RCIU, il est difficile de le prévenir. Il reste tout de même à appliquer les conseils des médecins afin d'éviter les plus graves conséquences :
- n'hésitez pas à vous reposer au maximum pour que votre petit retrouve une croissance harmonieuse, notamment si vous souffrez d'hypertension.
- Stopper toute consommation de tabac, d'alcool, de toxiques et attention aux médicaments et à la nourriture.
- Ecoutez vos médecins et leurs conseils.

Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus