Le lait maternel contre la septicémie

Conséquence fréquente d'un très faible poids de naissance (dans les cas de grande prématurité, par exemple), la septicémie pourrait être efficacement combattue par le lait maternel.
Le lait maternel contre la septicémie
Le lait maternel contre la septicémie

Encore un bénéfice pour le lait maternel ! Selon les résultats d'une étude américaine menée par le Rush Medical Center et publiés dans le Journal of Perinatology, il pourrait en effet aider les grands prématurés à combattre l'apparition de l'une des conséquences fréquentes d'un très faible poids de naissance : la septicémie.

Cette infection généralisée de l'organisme est liée à différentes bactéries, comme les staphylocoques, les streptocoques ou encore l'escherichia coli. Les grands prématurés, dont le poids de naissance est très faible, ont également de moindres défenses immunitaires et sont plus susceptibles que les autres de développer la maladie. On estime que 22% de ces bébés en sont atteints au cours de leur premier mois de vie.

La septicémie doit être prise en charge rapidement chez ces enfants et engendre souvent un surcroît de soins. Or, une solution simple et à moindre coût existe ! Les scientifiques, qui ont étudié 175 nouveaux-nés à petit poids de naissance, ont constaté qu'un apport quotidien de lait maternel de 10 ml par kilos de poids réduisait d'environ 19% le risque d'apparition de septicémie !

Leur recommandation est donc de privilégier plus que jamais l'allaitement maternel pour les grands prématurés, en mettant en œuvre toutes les solutions possibles pour le mener à bien dans le contexte très particulier des soins en néonatalogie : mise à disposition de tire-lait, stockage du lait facilité, conseils aux parents...

Publié le 08-02-2013 à 11:55 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse et pollution : du mieux !

Grossesse et pollution : du mieux !

Les femmes enceintes sont moins exposées à la pollution environnementale, selon l'Institut national de...
Lire la suite

Vaccination obligatoire : les français sont réticents

Vaccination obligatoire : les français sont réticents

L'annonce, le 6 juillet dernier, de la volonté du gouvernement de rendre 11 vaccins obligatoires à partir...
Lire la suite