Le délire du jour : elle avorte pour devenir célèbre…

Choquant : toute à sa course à la célébrité et aux paillettes télévisuelles, cette starlette britannique a pris une décision pour le moins radicale…
Image d'illustration

A 23 ans, Josie Cunningham a déjà fait parler d’elle en Grande-Bretagne : cette starlette obsédée par son apparence et la célébrité éphémère qu’elle pourrait en tirer avait fait scandale l’an dernier en réclamant à la sécurité sociale anglaise le remboursement des frais qu’elle avait engagés pour se faire refaire la poitrine afin de devenir "mannequin"…

Mais cette fois-ci, la jeune femme dépasse les bornes en avouant qu’elle compte se faire avorter afin de ne pas remettre en cause sa participation à Big Brother, la célèbre émission de téléréalité. Enceinte de 18 semaines, elle préfèrerait devenir une star en passant à la TV plutôt que de donner naissance à son bébé (dont elle ignore elle-même qui est le père, puisque parmi ses activités professionnelles figure celle d’escort girl…). Dans une interview absolument choquante accordée au tabloïd Sunday Mirror, elle déclare : "Un avortement va permettre à ma carrière d’avancer. Je n’aurai pas de bébé. À la place, je vais devenir célèbre, je conduirai une belle Range Rover toute rose et j’achèterai une grande maison. Rien ne se mettra en travers de mon chemin".

Déjà mère de deux garçon, Josie Cunningham affirme faire cela pour ses fils : "Je les aime et je veux être capable de leur payer les jouets les plus chers et de belles vacances. Les gens vont sans doute me critiquer, mais je suis une bonne mère.". On croit rêver…Plus loin, elle avoue sans sourciller qu’elle ne parvient pas à arrêter de boire de la vodka et de fumer, malgré sa grossesse.

Toutefois, le "plan de carrière" de la belle risque d’être mis à mal par la loi : si l’avortement est en effet possible en Grande-Bretagne jusqu’à 24 semaines, au-delà de 12 semaines de grossesse il doit être motivé par des raisons de santé. L’état physique ou mental de la mère peut rentrer en ligne de compte, mais la recherche de célébrité, en revanche, n’est pas en motif valable…Hé oui.

Pourtant, à priori, une clinique privée ne relevant pas du service public de santé britannique aurait accepté de procéder à l’intervention. Alors, gros coup de pub d’un mauvais goût extrême ou vraie histoire qui dépasse l’imagination ? Dans les deux cas, nous, on reste sidérés par tant de bêtise…

Sources : mirror.co.uk et sudinfo.be

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La grossesse et les envies

La grossesse et les envies

Au même titre que les sautes d'humeur, les envies font partie du catalogue des petites manifestations...
Lire la suite

Josie Cunningham, toujours pas la mère de l’année !

Josie Cunningham, toujours pas la mère de l'année !

Vous souvenez-vous de Josie Cunningham ? Cette starlette britannique avait déjà fait scandale il y a...
Lire la suite

Grossesse : mieux l'assumer pour mieux la vivre

Grossesse : mieux l'assumer pour mieux la vivre

La grossesse est une aventure magique qui se vit d'autant de manières différentes qu'il existe de femmes,...
Lire la suite