Le déni de grossesse : un trouble rare et mal connu

Le déni de grossesse est un phénomène rare. Plusieurs affaires judiciaires récentes le mettent à nouveau sur le devant de la scène.
Image d'illustration



Le 7 septembre, le tribunal de Gironde acquitte une femme jugée pour avoir tué son nouveau-né. Le jugement prend en compte un déni de grossesse. A Marseille au mois d’août, une jeune femme avoue avoir tué son bébé. Elle invoque elle aussi un déni de grossesse. Ces deux affaires mettent une nouvelle fois en lumière un trouble psychologique plutôt rare, aux origines mal comprises, mais reconnu par le monde médical.

Enceinte sans en être consciente

Heureusement, le déni de grossesse ne se termine pas toujours aussi tragiquement. Une femme qui en souffre n’a pas conscience d’être enceinte. Il peut être partiel – la maman se rend compte de son état pendant sa grossesse – ou total – il perdure jusqu’à la naissance. Il s’accompagne généralement d’une absence de signes révélateurs d’une grossesse. L’Association française pour la reconnaissance du déni de grossesse œuvre pour une meilleure prise en charge de ce trouble psychologique.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Une femme enceinte agressée en direct sur internet

Ce fait divers a l’air tout droit sorti d’une série américaine… Il est pourtant vrai !
Lire la suite

Au japon, les femmes enceintes sont victimes de harcèlement sur leur lieu de tra

Au japon, les femmes enceintes sont victimes de harcèlement sur leur lieu de travail

Mauvais traitements, salaires amputés, menaces... Pendant leur grossesse, les femmes souffrent de...
Lire la suite

Grossesse: les premiers signes physiques

Grossesse: les premiers signes physiques

Vous êtes enceinte, c'est sûr... Mais cela ne se voit pas encore. Pourtant, il y a des signes qui ne...
Lire la suite