Le bisphénol A : par quoi le remplacer ?

Banni, entre autre, des biberons, des jouets et autres contenants alimentaires destinés aux tout petits, le bisphénol A doit malgré tout être remplacé afin de fabriquer les matières plastiques. Et, si possible, par un composant non toxique !
Image d'illustration



Vous connaissiez le bisphénol A (BPA), son influence néfaste sur la santé, son rôle de perturbateur endocrinien ? Découvrez le bisphénol S (BPS) ! Ce dernier n’est autre qu’un très proche cousin du composant devenu la bête noire de la planète entière. Les deux parrtagent la même structure, ce qui poussé les industriels à préférer le BPS au BPA quand ce dernier s’est retrouvé au banc des accusés. Il est d’ores et déjà utilisé dans les papiers servant à fabriquer les tickets de caisse et les billets, ainsi que des des matières plastiques… Anoncées "sans bisphénol A" !

Petit problème : des chercheurs de l’Université du Texas viennent de mettre en évidence que le BPS serait lui aussi un perturbateur endocrinien, c'est-à-dire qu’il agit directement sur les cellules et gêne leur réaction à l’œstrogène (hormone sexuelle), mais aussi certains mécanismes de la croissance, du renouvellement cellulaire, etc. Bref, il n’est pas moins nocif que son cousin, et, comme lui, commence à agir à dose très faible.

Il va donc falloir maintenant traquer les étiquettes "sans BPS"… Faudra-t-il bientôt un diplôme pour faire des courses saines et sans dangers ?

Publié le 25-01-2013 à 09:27 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Bronchiolite et kiné respiratoire : des éclaircissements

Bronchiolite et kiné respiratoire : des éclaircissements

Nous vous en parlions en décembre dernier : la revue Prescrire avait alors déconseillé le recours à la...
Lire la suite

Alcool pendant la grossesse : bientôt un délit ?

Alcool pendant la grossesse : bientôt un délit ?

Consommer de l'alcool pendant la grossesse pourrait devenir un délit en Grande-Bretagne. Polémique :...
Lire la suite

Vaccination obligatoire : les français sont réticents

Vaccination obligatoire : les français sont réticents

L'annonce, le 6 juillet dernier, de la volonté du gouvernement de rendre 11 vaccins obligatoires à partir...
Lire la suite