Lancement d’une enquête nationale sur la nutrition des bébés

Image d'illustration

3 500 jeunes mamans recrutées dans 140 maternités vont être mises à contribution en 2012 dans le cadre de l'enquête Epifane 2011-2013. But de ce travail d'ampleur nationale, initié par l'Unité de surveillance et d'épidémiologie nutritionnelle (Usen) ? Brosser un tableau concret de l'alimentation des tout petits durant leur première année de vie.

Les jeunes mères volontaires devront remplir un questionnaire en maternité, puis seront suivies tout au long de l'année, par le biais d'entretiens téléphoniques et de questionnaires à remplir en ligne.

Les 12 premiers mois de bébé sont en effet cruciaux au niveau nutritionnel, notamment en raison de la diversification alimentaire, passage délicat qui peut mettre en évidence des allergies, par exemple. Devrant la recrudescence de pathologies de ce type, les chercheurs vont chercher à savoir comment les enfants sont nourris, et s'il est nécessaire de mettre en place des actions d'éducation et de prévention auprès des parents.

L'enquête Epifane permettra également d'avoir des statistiques fiables quant au taux d'allaitement maternel. Premiers résultats attendus à l'automne 2012.

Publié le 16-01-2012 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'alimentation infantile est trop sucrée

Trop de sucre pour les bébés !

L'alimentation infantile est trop sucrée : l'OMS tire le signal d'alarme et alerte sur les dangers...
Lire la suite

Diversification, les aliments qui font débat : les fruits exotiques

Diversification, les aliments qui font débat : les fruits exotiques

Quand on doit introduire les premiers fruits dans l'alimentation de bébé, on tourne vite en rond. En...
Lire la suite

Banc d'essai : quels yaourts aromatisés ?

Banc d'essai : quels yaourts aromatisés ?

Suivez le guide pour lui proposer les bons produits ! Évitez les yaourts à 0 %, peu adaptés aux...
Lire la suite