La relation entre problèmes comportementaux chez l’enfant et manque de sommeil quand il était nourrisson

Image d'illustration

Selon une récente étude, il existerait une relation étroite entre le manque de sommeil chez un nourrisson et le fait qu’il souffre de troubles comportementaux arrivé au stade de l’enfance. Ce sont les conclusions de chercheurs norvégiens qui ont été publiées dans la revue JAMA et reprises par la suite par le journal Huffington Post.

Une étude de grande ampleur

Pour réaliser cette étude, les chercheurs norvégiens ont fait appel à 32 660 mamans et leurs enfants. Les mères doivent répondre à un questionnaire portant sur le temps de sommeil de leur bout de chou. Les premières réponses concernent le bébé à l’âge de dix-huit mois et lorsqu’il atteint l’âge de cinq ans. D’après ces scientifiques, il apparait clairement que les enfants qui se réveillent fréquemment au cours de la nuit ou qui dorment moins de dix heures chaque nuit présentent un risque accru de développer des problèmes de comportement, et ce dès l’âge de cinq ans. Le manque ou la mauvaise qualité du sommeil peut donc être considéré comme une source de difficultés chez l’enfant à gérer convenablement ses émotions.

D’autres facteurs internes et externes

Selon les statistiques qui découlent de cette étude, seulement moins de 2 % des enfants étudiés ont dormi moins de 10 heures par nuit, tandis que 3 % ont tendance à se réveiller plus de 3 fois chaque nuitée. Les scientifiques ont tiré la conclusion que les enfants qui dormaient peu quand ils étaient bébé affichaient plus de gestes agressifs que leurs homologues qui dormaient normalement. De même, la dépression et l’anxiété guettent réellement les enfants qui souffrent de troubles du sommeil. Les scientifiques tiennent toutefois à souligner qu’il existe d’autres facteurs pouvant expliquer cette difficulté des enfants à gérer leurs émotions. Il s’agit notamment de leur propre tempérament, de leur environnement social ainsi que du comportement des parents, qui peuvent avoir un impact non négligeable sur leur progéniture.

Publié le 07-05-2015 à 18:10 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #eveil

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Quand bébé joint le geste à la parole…

Lorsque bébé grandit, on accorde beaucoup d’importance à la parole : premières vocalises, premiers...
Lire la suite

Vocabulaire : parlez "bébé" !

On pense souvent qu’il ne faut pas trop "parler bébé" à nos tout petits, mais plutôt avec un langage...
Lire la suite

A quoi ça sert de croire au Père Noël ?

Lui faire croire au Père Noël ou non ?

Difficile de ne pas croire au Père Noël quand on est tout petit ! D'ailleurs, à moins d'y être...
Lire la suite