La psychologie des jumeaux

Nous sommes tous uniques, mais difficile de ne pas comparer des jumeaux ! Ce qui peut àªtre difficile à  supporter... Mais vos enfants jumeaux ne sont pas des clones ! Explications.
Image d'illustration
Publicité
Nous sommes tous uniques, mais difficile de ne pas comparer des jumeaux ! Ce qui peut être difficile à supporter... Mais vos enfants jumeaux ne sont pas des clones ! Explications.

Une relation privilégiée

Après 9 mois de « vie commune » durant la grossesse, les jumeaux ont déjà, à la naissance, une relation privilégiée. De plus, leurs ressemblances physiques, leurs âges similaires encouragent souvent les parents à cultiver une certaine uniformité : jouets communs, vêtements en double, mêmes horaires pour les repas et les couchers...

Faut-il s'en inquiéter ? Non ! Durant les premiers mois de vie, les jumeaux traversent une phase de fusion qu'il est important de respecter. Elle prolonge, en quelque sorte, la proximité qui était la leur dans le ventre maternel.

L'évolution des jumeaux

Mais qui dit jumeaux ne dit pas copie conforme ! Evidemment, dès le plus jeune âge, leurs caractères s'affirment et il est primordial de laisser s'épanouir très tôt leurs personnalités. L'un est plutôt tranquille, l'autre est une « pile électrique » ? Même si cela complique votre organisation, n'essayez surtout pas de « lisser » leurs particularités, il en va de leur équilibre !

A l'inverse, si vos jumeaux ont tendance à s'enfermer dans leur petit monde (langage codé, comportements calqués l'un sur l'autre, dépendance), vous devrez les inciter à se « détacher », à s'ouvrir au monde extérieur. Cela peut être un peu douloureux : les sortir de leur « bulle » implique souvent une séparation (activités séparées, classes différentes à l'école). Si ce passage est difficile pour vos enfants, s'ils se replient sur eux, vivent mal cette étape de différentiation, n'hésitez pas à faire appel à un pédopsychiatre.

L'un des enfants est-il le « leader » ?

Encore une preuve que les jumeaux ne sont en aucun cas des clones à la personnalité similaire : il existe toujours un rapport dominant/dominé. Les termes sont forts, mais recouvrent une réalité : en règle générale, l'un des enfants a une personnalité qui s'affirme plus nettement et plus tôt. Son jumeau va construire la sienne en opposition, ce qui produit parfois une phase "d'affrontement" vers 4-5 ans, tout à fait normale.

Ce rapport n'est pas un problème, il est la plupart du temps bien géré par les enfants eux-mêmes ; toutefois, vous devrez une fois de plus veiller à ne pas influencer ce comportement, par exemple, en valorisant toujours le même enfant au détriment de l'autre : il y a alors un réel risque de figer la relation et de perturber leur évolution psychologique.

En savoir plus :

Le site de la fédération Jumeaux et plus Plus d'articles sur : #psycho

Publié le 20-12-2010 à 00:00
Mis à jour le 24-10-2012 à 14:14

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus