La malbouffe in utero programme le cerveau de l'enfant

Mal manger pendant la grossesse pourrait influencer le goût du futur bébé vers le tabac et l’alcool. 
Image d'illustration

L'expérience réalisée sur des rats par des chercheurs américains de l'Université de Rockefeller a mis en évidence l'incidence de la malbouffe consommée pendant la grossesse sur les goûts de l'enfant à naître.

Des rats attirés par alcool et la nicotine

Les chercheurs ont comparé des rats adolescents dont les mères s'étaient nourris d'aliments gras pendant leur grossesse avec d'autres pour lesquels les mères avaient mangé normalement.
Les rats ont été placé ensemble, dans une même cage, équipée d'un système leur permettant de
s'auto-administrer de l'alcool et de la nicotine.

Certains rats se sont administrés plus de nicotine que d'autres. Il s'agissait de ceux exposées aux aliments gras in utero.

Les aliments gras responsables d'une consommation accrue de tabac et d'alcool
D’après les chercheurs, cette expérience pourrait expliquer pourquoi les consommateurs d'alcool ont très souvent envie d'allumer une cigarette. En effet, l'exposition aux aliments gras avant la naissance pourrait programmer le cerveau et lui transmettre un goût spécifique pour le tabac et l'alcool.
D'autres études sur le régime de la femme enceinte ont déjà été réalisées. Le lien entre la façon de se nourrir de la future maman et le développement des régions du cerveau responsables de l'appétit chez son enfant semble donc se confirmer.

Publié le 15-07-2015 à 10:12 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Vidéo : des petits battants qui rugissent !

Les enfants malades de l’hôpital Dartmouth-Hitchcock, aux États-unis, ont mis la main à la pâte dans le...
Lire la suite

Les protections périodiques gratuites en Ecosse

Protections périodiques gratuites pour toutes les femmes : la loi vient de passer en Ecosse

C'est une première mondiale. Le 25 février 2020, le Parlement écossais a voté une loi permettant à toutes...
Lire la suite